OM : Les Yankee envisagent de traduire Eyraud en justice

Eyraud et son staff menacés de poursuites par les Yankee
Par Loua Joel
Publié le 24 mars 2018 à 11:16 | mis à jour le 24 mars 2018 à 11:16
Résultats

L’OM a porté plainte contre les Yankee pour vente de faux billets lors de l’Olympico. Ce groupe de supporters marseillais se réserve à son tour le droit de traduire le président du club phocéen Jacques-Henri Eyraud en justice.

Les Yankee surpris de la plainte de l’OM

L’Olympico n’a pas encore fini de faire parler. Après la défaite de l’Olympique de Marseille un peu à la surprise générale, c’est une bagarre qui avait éclaté entre joueurs marseillais et lyonnais dès le coup de sifflet final. Désormais, c’est une plainte que Jacques-Henri Eyraud et son staff viennent de déposer contre les Yankee pour vente de faux billets à l’occasion de ce choc au sommet, très important dans la course au podium. Une démarche des dirigeants marseilais dont les Yankee se disent entièrement surpris vu qu’ils n’en ont aucunement été avisés au préalable.

« C'est avec surprise doublée d'une très grande sérénité que l'association Yankee Nord Marseille prend connaissance du communiqué de presse fantaisiste rédigé par l'OM. Cette communication abrupte est d'autant plus incroyable qu'aucun dirigeant de l'OM n'a pris la peine de contacter en aucune manière les responsables des Yankee », a déploré le communiqué des Yankees.

Les Yankee dénoncent une volonté de dénigrement systématique

Pour les Yankee, la vérité de cette plainte de Jacques-Henri Eyraud et de son staff réside non pas dans une prétendue vente de faux billets lors de l’Olympico, mais dans une volonté inflexible des nouveaux dirigeants marseillais de dénigrer les supporters, comme l’avaient leurs prédécesseurs à la tête de l’écurie phocéenne. Ils citent l’affaire Patrice Evra comme preuve et soupçonnent leurs dirigeants de vouloir, par cette plainte, fuir leurs responsabilités pour les incidents regrettables qui ont émaillé l’après-Olympico.

« La vérité est que depuis leur prise de fonction, nos dirigeants n'ont eu de cesse de dénigrer l'action des associations de supporters. N'oublions pas le triste épisode "Evra" où ce sont les supporters de l'OM qui ont été montrés du doigt. Qui veut tuer son chien l'accuse de la rage. Peut-être n'est-ce là qu'un simple et pitoyable contre feu pour se dédouaner de la bagarre générale qui a éclaté dans le vestiaire après-match », ont estimé les Yankee.

Les Yankee mettent en garde les autres associations de supporters

Les Yankee s’estiment injustement attaqués. Bien sûr que cela ne leur déplairait pas de recevoir le soutien des autres associations de supporters marseillais. C’est probablement la raison pour laquelle ils mentionnent que les dirigeants phocéens, dans leur logique de dénigrement des fans, pourraient s’attaquer à un autre groupe la prochaine fois.

« Aujourd'hui, l'OM s'attaque aux Yankee, demain, à qui le tour ? L'OM semble aujourd'hui vouloir imputer à notre association des actes individuels auxquels nous sommes totalement étrangers. Le massacre programmé des associations de supporters a été initié par l'ancienne direction et il apparaît quasi certain que la nouvelle équipe dirigeante de l'OM veut poursuivre le travail entamé », a prévenu le communiqué avant d’ajouter : « Les Yankee sont les premiers sur la liste parce que nous avons voulu résister depuis plusieurs mois, ce qui n'est pas du goût de la direction olympienne. »

Les Yankee pourraient porter plainte contre Eyraud

Cela dit, les Yankee, qui s’estiment injustement attaqués, n’excluent pas de porter plainte à leur tour contre Jacques-Henri Eyraud et son staff. « Nous nous réservons bien sûr le droit nous aussi de porter plainte contre ces allégations sans fondement dont le mouvement supporters bleu et blanc est la première victime », ont-il conclu.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp