ASSE : Polémique, Yann MVila met ses détracteurs au défi

Yann MVila , milieu défensif de l'ASSE Publié par ALEXIS le 27 mars 2018 à 02:00

Yann MVila a relancé sa carrière qui avait pris un coup au Rubin Kazan en Russe en signant à l’ASSE en janvier dernier. Le milieu défensif profite de son retour en Ligue 1, mais surtout de son niveau d’antan qu’il commence à retrouver, pour répondre à ses détracteurs.

Yann MVila dénonce des méchancetés sur son compte.

Le choix de Yann MVila avait été critiqué lorsqu’il s’est exilé en Russie ne 2013 en partant du Stade Rennais où il avait réussi à intégrer l’Équipe de France. Reconnaissant qu’il s’est trompé par le passé, le joueur pense que ceux qui l’ont taclé sur son comportement ont eu tort de le faire et lui ont également fait du tort. À lui et ses proches.

« Il y a beaucoup de choses qui ont été dites sur moi, sur mon comportement pendant des années et qui étaient fausses. J’ai beaucoup souffert de cette situation même si je ne le montrer pas forcément. Beaucoup de gens jugent à la tête de la personne et disent « oh, MVila, c’est un con », au lieu de chercher en profondeur, de voir plus loin… Cette situation a été très dure pour moi et mon entourage », a martelé le milieu défensif de l’AS Saint-Étienne sur Onzeo.

« En Russie, j’ai joué, j’ai même été capitaine à plusieurs reprises. Après oui, il est clair que j’ai eu des tords durant ma carrière … À L’Inter, oui, c’est un échec, mais j’ai été le premier à le dire, j’en suis conscient. J’ai entendu des choses horribles sur moi qui ne sont pas justifiées, que j’étais fini, que je n’avais plus du tout le niveau pour jouer en professionnel.

Je veux montrer que je suis toujours présent et que je travaille pour revenir à 100%, je veux enchaîner les matchs et aider le club (les Verts), j’ai beaucoup de choses à prouver à beaucoup de monde », a déclaré M’Vila. Le joueur de 27 ans avait totalisé 22 sélections avec les Bleus entre 2010 et 2012 avant de sortir des radars.

Après des projets à l’Inter Milan (2014-2015) et à Sunderland (2015-2016), il a finalement rompu son contrat avec le Rubin Kazan et a signé à Sainté en janvier 2018, jusqu’en juin 2019.

Afficher les commentaires