OL : Aulas réagit à la sanction d’Anthony Lopes et Marcelo

Jean-Michel Aulas, président de l'OL

Jean-Michel Aulas a réagi à la sanction infligée Anthony Lopes et Marcelo pour les incidents lors du match OM - OL (2-3) au Vélodrome. Il a appris qu’il regrette que les incidents qui se sont produits en fin de match.

Aulas, « j’accepte la sanction parce que c’est vrai que cela s’est mal terminé ».

Jean-Michel Aulas a accepté les sanctions de la LFP au gardien de but de l’Olympique Lyonnais, Anthony Lopes et au défenseur brésilien Marcelo. Le premier a pris trois matchs fermes et le second deux matchs avec sursis. Ils sont suspendus pour leur implication dans la bagarre déclenchée lors de l’Olympico contre l'Olympique de Marseille au Vélodrome, à l’occasion de la 30e journée de Ligue 1.

« La Ligue a été comme généralement c’est-à-dire extrêmement professionnelle dans son approche. Il y avait eu des faits de jeu qu'elle a sanctionnés. J’aurais aimé qu’elle sanctionne surtout l’origine. J’ai décrit un environnement délétère pour ce match.

Anthony a été sanctionné. C’est vrai qu’il a eu un geste. Il a été très nettement amplifié. La commission a bien noté qu’un certain nombre de certificats médicaux ne correspondaient pas au geste. Le principal fautif sur le terrain (Adil Rami, ndlr) a été sanctionné côté marseillais. Marcelo a bénéficié du sursis.

J’accepte la sanction parce que c’est vrai que cela s’est mal terminé. Ceci étant, je n’accepte pas cet incroyable réquisitoire avant et pendant la commission de la part de l’OM.

On acquiesce les décisions prises et on verra ce qu’il va se passer d’ici la fin du championnat. Tous les joueurs vont mettre un point d’honneur à offrir à Anthony une qualification », a déclaré Aulas sur Olweb, a l'occasion de la pose de la première pierre du futur pôle médical des Gones.