ASSE : Interdits à Monaco, les supporters des Verts ont un plan B

Le public de l' ASSE veut déferler sur le Rocher Publié par ALEXIS le 02 mai 2018 à 16:07

Interdits de déplacement au Stade Louis-II par un arrêté des autorités de Monaco, les supporters de l’ ASSE ont réagi via un communiqué. Dans leur message, ils invitent le peuple vert « à déferler sur le Rocher » lors de la 37e et avant dernière journée de Ligue 1, malgré l’interdiction.

Les fans de l’ ASSE veulent braver l’interdiction de déplacement à Monaco.

Alors qu'ils sont interdits de se déplacer à Monaco pour soutenir leur équipe contre le club du Rocher, les supporters de l' ASSE ont annoncé l'opération : « tous à Monaco », dans un communiqué officiel.

« Les autorités publiques comme la Ligue de football semblent vouloir s'acharner sans discernement sur le peuple vert, privant par là notre équipe d'un soutien inconditionnel que nous lui apportons à chaque match », ont déclaré les fans stéphanois dans leur adresse, marquant par ailleurs leur « stupéfaction » concernant la mesure « autant discriminatoire qu'infondée ».

« Nous appelons les autorités monégasques comme françaises à faire pour une fois preuve de bons sens en autorisant l'accès au Stade Louis-II au peuple stéphanois », a souhaité le peuple vert qui ne demande qu’à « encourager son équipe » en quête d’une qualification pour la Ligue Europa.

Pour rappel, le club ligérien avait été le premier à publier un communiqué officiel dans lequel il avait condamné l’arrêté des Monégasques.

« L’AS Saint-Étienne regrette que cet arrêté ministériel pénalise une fois de plus le Peuple Vert alors que le dernier déplacement du club à Monaco, en présence de ses supporters, s’est déroulé sans incident. Une telle décision, prise contre l’avis de l’ ASSE, prive le groupe professionnel d’un grand soutien lors d’un match à fort enjeu et empêche de nombreux supporters stéphanois de vivre pleinement leur passion ».

Quant aux autorités de Monaco, il avait justifié leur décision par le fait que « les supporters ultras de l' ASSE se sont, à plusieurs reprises, rendus coupables de débordements, tant à domicile qu'à l'extérieur, qui ont induit des interdictions de déplacements prononcées les 17 janvier 2018 à Metz, 21 janvier 2018 à Nice, 25 février 2018 à Lyon, 1er avril 2018 à Nantes et 14 avril 2018 à Strasbourg ».

Afficher les commentaires