OM - Mercato : Evra parle pour la première fois après son départ

Patrice Evra, latéral gauche français de West Ham.

Licencié de l'OM en novembre dernier après avoir frappé un supporter marseillais avant un match de Ligue Europa contre le Vitoria Guimarães, Patrice Evra n’avait pas encore pris la parole sur cet incident. C’est désormais chose faite puisque le latéral gauche de West Ham a publié une vidéo sur Facebook ce mardi pour s’exprimer sur cette affaire.

Patrice Evra soutient ses anciens coéquipiers face à l'Atletico Madrid

À la veille de la finale de la Ligue Europa entre l’Olympique de Marseille et l’Atlético Madrid, Patrice Evra est revenu sur son coup de pied à un fan phocéen avant d'affirmer son soutien aux hommes de Rudi Garcia. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le défenseur de 37 ans se présente maillot de l’OM sur le dos, fier d’être en finale de la Ligue Europa.

« Cette année, on est en finale. Je dis «on» parce que j’ai quand même joué quelques matchs de poule », se félicite l’ex-international tricolore. « Depuis mon départ, je n’ai pas parlé. Je voulais remercier tous les supporters marseillais. Malgré ce petit kick à ce supporter marseillais... Mais je ne le qualifie pas de supporter marseillais, car ce qu’il a dit c’était inadmissible.

Moi, je suis un être humain. J’ai mal réagi, mais je ne m’excuserai pas, parce que lui ce n’est pas un vrai supporter de l’OM », explique l’ancien protégé de Rudi Garcia, qui a tenu à apporter sa vision des choses.

« Les vrais supporters de l’OM, je les connais. Ce sont ceux, quand je suis arrivé, que je n’avais même pas encore touché un ballon, qui m’adulaient », affirme-t-il. Avant d’ajouter : « Je comprends qu'ensuite il y ait eu des banderoles. Ils ont dit que je me croyais plus haut que l'institution. Mais non, jamais. Jamais. Moi, quand je suis arrivé dans ce club, j'ai dit que j'allais tout donner pour remplir cet objectif.

L'objectif a été atteint. (…) Que vous gagniez cette finale ou que vous la perdiez, j'espère que tous les supporters vont être derrière cette équipe, car n'oubliez pas d'où Marseille vient. »