ASSE : Caïazzo approuve le projet de l’investisseur américain

Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance de l'ASSE.

Bernard Caïazzo est d’accord avec le projet proposé par l’investisseur américain représenté par le futur président Jérôme de Bontin et le groupe Peak6. Il estime que l’ASSE sera désormais dans le Big Five du football français.

Caïazzo, « les investisseurs souhaitent faire de l'ASSE leur vaisseau-amiral, leur joyau ».

L’ASSE va passer de l'ancienne école à une dimension plus moderne qui recadre avec le football actuel. Avec le nouvel investisseur, Bernard Caïazzo est convaincu que le club aura plus de moyens financiers pour rivaliser avec les clubs du top 4 pour se positionner dans le ''Big Five'', comme l'a souligné le dirigeant interrogé par RMC sur le projet de rachat du groupe américain Peak6.

« À partir du moment où on nous dit que l’AS Saint-Étienne sera le club joyau, c’est ce projet-là qui nous a intéressés », a admis Caïazzo.

« Ce qui m’intéresse, c’est l’avenir de l’AS Saint-Étienne. La question, c’est comment aller plus loin ? Ce qui est sûr, c’est que nos amis américains ne viennent pas pour faire exactement la même chose que nous. Ils souhaitent faire de l'ASSE leur vaisseau-amiral, leur joyau.

En France, on parle d'un Big Four. Le groupe Peak6 souhaite que l'AS Saint-Étienne intègre cela. Que ça devienne un Big Five n’a pas envie que Saint-Étienne soit dans la deuxième division du football européen. Il faut que notre club soit au plus haut niveau possible. Et ça demande des moyens financiers que Roland Romeyer et moi nous n’avons pas.

L’ASSE était dans une école un peu old-school. Mais si vous voulez être compétitif, il faut être aussi dans la modernité du football », a commenté le président du Conseil de surveillance des Stéphanois.