PSG - Mercato : Polo Breitner prend la défense de Thomas Tuchel

Thomas Tuchel, nouvel entraîneur du PSG.

Vingt-quatre heures seulement après sa nomination comme nouvel entraîneur du PSG, Thomas Tuchel fait déjà l’objet de critiques véhémentes de la part de certains journalistes français, reprochant au technicien allemand son manque d’expérience pour coacher une équipe truffée de star comme celle de la capitale. Polo Breitner, spécialiste du football allemand pour Yahoo Sports, n’apprécie pas du tout cette façon de faire de ses confrères.

Polo Breitner : « Tuchel, c’est l’Allemagne des idées »

« C'est avec beaucoup de joie, de fierté et d'ambition que je rejoins ce grand club du football mondial qu'est le Paris Saint-Germain. Je suis impatient de travailler avec tous ces grands joueurs, qui figurent tous parmi les meilleurs de la planète. Avec mon staff, nous allons tout faire pour aider l'équipe à repousser ses limites, jusqu'au plus haut niveau international. Il y a un potentiel extraordinaire à Paris et c'est le challenge le plus enthousiasmant qui s'est présenté à moi. »

Thomas Tuchel n’a même pas encore pris fonction qu’il est déjà critiqué en France. Sur le blog Le Figaro de Vincent Chaudel, Polo Breitner s’est offusqué de cette manière de faire des journalistes et autres spécialistes français qu’il a d’ailleurs qualifiés de Franchouille.

« La France du football peut se féliciter d’avoir signé le plus grand coach allemand de sa génération. Lorsque je vois la liste des entraîneurs ayant évolué en L1, c’est plus que rare. Ensuite, la question du palmarès ? Vous croyez que le FC Bayern se pose cette question lorsqu’il négocie avec lui ou lorsqu’on apprend qu’il est sur la short-list, l’année dernière, du FC Barcelone ? », s’est interrogé le spécialiste du football allemand.

Avant d’ajouter : « Il n’y a vraiment qu’en France qu’on se pose ce genre de question. Tuchel, c’est l’Allemagne des idées. À la lecture des commentaires médiatiques sur son arrivée, je vois qu’il a déjà été accueilli par ce que j’appelle « la Franchouille » la France des clichés et des jugements rapides. » Quant à la gestion du vestiaire parisien rempli de stars, Breitner ne se fait aucun souci pour le successeur d’Unai Emery.

« La question de la gestion des stars, c’est une question typiquement française, d’un pays qui, footballistiquement parlant, n’est pas mature. Ce qui m’intéresse, en revanche, c’est de savoir si la direction du club soutiendra Tuchel lorsque certains conflits apparaîtront », confie-t-il.