FC Nantes : Valentin Rongier répond à l’intérêt de l’OM

Valentin Rongier, milieu de terrain du Fc Nantes Publié par ALEXIS le 19 mai 2018 à 03:30

Pisté par l’OM, Valentin Rongier apprend qu’il n’y a rien de concret avec le club phocéen. Le joueur sous contrat jusqu’en juin 2022 au FC Nantes est cependant catégorique. Il vise un club huppé.

Valentin Rongier attend un projet intéressant pour s'en aller de Nantes.

Valentin Rongier estime qu’il est arrivé à maturité pour pouvoir quitter le FC Nantes son club formateur. Mais pas pour rejoindre le premier club venu. Il vise du lourd, soit au-dessus des Canaris. Interrogé par Ouest-France sur l’intérêt de l’Olympique de Marseille, le milieu de terrain a reconnu un simple intérêt du club et pas plus.

« C’est un très bon club français. Pour l’instant il n’y a rien, il y a simplement eu des échanges l’année dernière entre le directeur sportif (Andoni Zubizarreta) et mon agent. Il n’y a pas eu de proposition concrète », a clarifié le joueur de 23 ans, dans un entretien dans le quotidien régional.

Formé à la Jonelière pendant 13 ans, soit de 2001 à 2014 et évoluant avec les pros en Ligue 1 depuis la saison 2014-2015, Rongier avoue qu’il pourrait aller voir ailleurs en cas de proposition alléchante.

Rongier veut signer dans un club plus grand que le FC Nantes.

« Si une opportunité se présente, ce ne sera pas simple de partir. Mais s’il y a un très beau projet ailleurs… Ranieri, il a le droit de partir, pourquoi moi je n’aurais pas le droit ? J’ai bientôt 24 ans. Si je veux passer des caps, il faudra réfléchir à signer dans de plus grands clubs que Nantes », a-t-il balancé.

Rappelons que Sergio Conceiçao, l’ancien coach des Nantais avait voulu filer avec le natif de Mâcon au FC Porto l’été dernier. Mais Valentin Rongier était finalement resté.

« L’année dernière, quand il s’agissait de faire un choix pour Porto, on a eu une discussion constructive (avec le président Waldemar Kita, ndlr). Cette année on n’a pas été amené à discuter là-dessus, car il n’y a pas encore eu d’opportunité réelle. Si ça se présente, je pense qu’on discutera », a précisé le milieu de terrain polyvalent (relayeur ou offensif).

Afficher les commentaires