ASSE : Denis Balbir donne son avis sur la vente à Peak6 annulée

Denis Balbir, journaliste sportif fan de l' ASSE.

L’ ASSE ne doit pas rougir pour la vente du club à Peak6 annulée, selon l’opinion de Denis Balbir confiée en exclusivité à But Football Club.

Balbir, « il vaut mieux que l’ ASSE ne soit pas rachetée qu’être mal rachetée ».

Dans son décryptage de l’actualité pour le site internet, Denis Balbir estime qu’il y avait de quoi craindre la reprise en main de l’ASSE par des investisseurs américains. Il en veut pour preuve les échecs précédents avec des clubs de Ligue 1 et Ligue 2.

« Ce qu’il s’est passé entre l’AS Saint-Étienne et Peak6, on ne pouvait pas forcément l’anticiper, mais on pouvait quand même le craindre. Beaucoup de rachats de club n’arrivent pas à terme.

On l’a vu du côté de Bordeaux avec des Américains (déjà) ou il y a quelques mois du côté de Nancy avec un consortium chinois », a rappelé le consultant fan des Verts pour la source.

« L’ ASSE n’est pas la première équipe à connaitre ce genre de mésaventure. Maintenant j’aurais tendance à dire qu’il vaut mieux ne pas être racheté qu’être mal racheté. Si c’est pour que les choses s’enveniment après la vente ou que les gens soient déçus, ce n’est pas la peine. Je me dis que cela aurait pu être pire avec le non-maintien de Jean-Louis Gasset ou des promesses de recrutement de stars non tenues…

Que l’AS Saint-Étienne reste avec ses présidents actuels Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, ce n’est pas plus mal. Au moins, on reste dans une optique que l’on connait déjà. On sait que le club n’est pas le plus riche et va encore devoir bricoler intelligemment », a commenté Balbir.