FC Nantes : Schalke, Harit avoue une erreur avec les Canaris

Amine Harit, ex-milieu de terrain du FC Nantes. Publié par ALEXIS le 04 juin 2018 à 11:07

Amine Harit a bien muri en Allemagne. Il avoue qu’il avait fait une erreur au FC Nantes, en sortant en boite de nuit et qu’en Bundesliga, c’est strictement interdit, avant des matchs.

Amine Harit, « À Nantes, j'avais l'image du petit con qui voulait sortir en soirée ».

Formé au FC Nantes, Amine Harit a fait une seule véritable saison en Ligue 1 avec le club de Loire Atlantique avant son transfert à Schalke 04 l’été dernier. Chez les Canaris, il avait été épinglé pour indiscipline en février 2017. Il avait en effet fait une virée en boite de nuit avant un match de Ligue 1 contre Dijon FCO et son club l’avait sanctionné.

Il avait été exclu de l’équipe pro pour un temps et envoyé en réserve. Transféré dans le club de la Ruhr en Bundesliga l’été dernier, Harit a bien muri. Il a pris conscience qu’au haut niveau, il ne peut plus se mettre certains écarts de comportement.

« À Nantes, j'avais l'image du petit con qui voulait sortir en soirée et qui n'était pas sérieux. C'était compliqué pour moi de changer cette perception », a-t-il raconté à L’Équipe.

« C'est normal quand tu sors deux jours avant un match et que tu te fais choper, ajoute-t-il. Les gens se disent : 'C'est un petit con, lui.' Je comprends la réaction des gens. C'était une erreur. Si tu le fais ici (en Allemagne), t'es mort. Si t'es un joueur important et que t'es explosé ou que tu te blesses trois mois, tu laisses ton équipe en galère, c'est normal que t'en paies le prix », a avoué Amine Harit.

Ce n’est donc pas par hasard que l’international marocain de 20 ans a été élu "Rookie" (meilleur débutant) de Bundesliga. Malgré son jeune âge, il a gagné en expérience.

Afficher les commentaires