OM : Sanction, Tonini réagit à la décision des dirigeants

Michel Tonini annonce le départ de McCourt et de son staff dans deux ans
Par Loua Joel
Publié le 05 juin 2018 à 12:58 | mis à jour le 05 juin 2018 à 12:58
Résultats

L’Olympique de Marseille a retiré aux Yankee leur statut de groupe de supporters marseillais. Michel Tonini juge cette sanction infondée et prédit un départ prématuré à Frank McCourt et à son staff.

Michel Tonini crie à l’injustice

Pour Michel Tonini, pas besoin de calculs compliquées : les nouveaux dirigeants marseillias ont tout simplement décidé de se débarrasser des groupes de supporters, en commençant par les Yankee. Une décision qu’il nomme le plan Eyraud et qui ressemble fort au plan Leproux du PSG.

« Je le vis comme une fatalité. Après le plan Leproux, voilà le plan Eyraud. Et ça commence par les Yankee. À qui le tour ? J'ai été notifié (hier) par huissier que l'association n'était plus reconnue par le club, qui résilie donc la convention qui nous lie de manière unilatérale. En réalité, ils ont décidé de dégager les associations de supporters », a expliqué le président des Yankee dans La Provence.

Michel Tonini a ensuite révélé les chefs d’accusations retenus contre lui par la direction phocéenne en déclarant : « On me reproche en premier lieu l'histoire du tifo avec Netflix, c'est aberrant. Et après, il y a l'histoire des bracelets. On me reproche aussi de m'être fait voler ma carte bleue et que ça ait été publié dans la presse. »

Des accusations qu’il juge abusives, mais pour lesquelles il est convaincu que les dirigeants marseillais voudraient l’avoir à l’usure. « Ces arguments ne tiennent pas devant la justice, mais la justice, c'est long, et ça peut durer des années... C'est leur moyen de pression », a estimé le porte-parole des Yankee.

Michel Tonini prévoit le départ de McCourt dans deux ans

Michel Tonini est d’autant révolté par cette sanction qu’il s’estime mal récompensé après trois décennies de supporterisme. Il reproche enfin aux dirigeant olympiens de tout saper en un an et demi alors qu’ils ne seront plus aux affaires dans deux ans.

« Mais les supporters de l'OM doivent se demander ce qu'il restera de l'OM avec un nouvel investisseur comme (Frank) McCourt et un courtisan comme (Jacques-Henri) Eyraud. Ils sont là depuis un an et demi mais dans deux ans ils ne seront plus là », a-t-il prévenu avant de conclure : « Et ils veulent effacer 30 ans de souvenirs, de soirées à supporter l'OM ? »

Signalons que l’ensemble des autres groupes de supporters accueille plutôt bien la décision de Frank McCourt et de son staff.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp