OM - Mercato : Le fair-play financier fait une première victime

L’OM inactif dans le dossier Grandsir à cause du fair-play financier

L’OM devrait se renforcer cet été. Mais le club ne pourrait véritablement déclencher ses opérations qu’après le verdict du fair-play financier. Ce qui explique qu’un dossier ait déjà filé à la barbe des recruteurs marseillais.

Le dossier Grandsir plombé par le fair-play financier

L’Olympique de Marseille accuse un déficit de plus de 30M€ sur les trois derniers exercices. Inacceptable pour le fair-play financier. Le club devra alors être sanctionné.

Mais en attendant les sanctions, c’est le branle-bas pour le mercato estival qui ouvrira ses portes dans trois jours. Les recruteurs olympiens ont donc déjà arrêté une liste de cibles à attirer. Samuel Grandsir y figurait.

Selon le 10 Sport, l’écurie phocéenne avait même formulé une offre verbale de 4M€ pour le milieu offensif de l’ESTAC. Ensuite, plus rien. Un abandon qui aurait permis à l’AS Monaco de rafler finalement mise en échange de 3M€.

Le portail sportif explique justement le recul de l’OM dans le dossier du joueur de 21 ans par l’attente des sanctions du fair-play financier. Des sanctions qui tardent à être prononcées, justifiant ainsi la réticence du club olympien à se lancer à fond sur plusieurs de ses cibles estivales : Wahbi Khazri, Yohan Cabaye, Maouane Fellaini, Mario Balotelli…

Vivement que les sanctions soient prononcées !