OM : Abonnements, la direction envoie un « message clair » aux Yankee

Les Yankee sommés de se fondre dans les autres groupes pour s’abonner au Vélodrome

L’OM ouvre sa campagne d’abonnement ce lundi. Les membres des Yankee peuvent s’abonner. Mais pas sous l’étique de ce groupe frappé d'interdiction.

Les abonnés Yankee sommés de se dispatcher dans les autres groupes

L’Olympique de Marseille a retiré aux Yankee leur statut officiel de groupe de supporters marseillais. C’est désormais la guerre entre les deux parties et le porte-parole Michel Tonini du groupe sanctionné n’aucune intention d’obtempérer.

« On avait tout vu dans l'histoire de l'OM, mais un président qui s'en prend à ses propres supporters, c'est inédit et insultant », s’est-il étonné dans La Provence.com avant de se jurer que les Yankee seraient bien présents dans les travées du Vélodrome dès le premier match de la saison prochaine.

« C'est le pari qu'a pris Eyraud, mais je lui donne rendez-vous au premier match avec les Yankee dans le stade Vélodrome », a-t-il lancé.

Côté OM, on explique que la sanction ne signifie point interdiction des membres du groupe au Vélodrome. Autrement dit, leurs adhérents peuvent toujours s’offrir un abonnement.

« On a prévu un système pour que les adhérents Yankee bénéficient de la priorité réabonnement avant d’ouvrir l’autre période d’abonnements », a expliqué Jean Francois Richard dans le quotidien régional.

Mais le directeur général adjoint de l’OM s’est aussitôt voulu très clair. Les adhérents du groupe interdit pourraient s’abonner, mais pas sous l’étique du groupe interdit. Ils sont invités à s’inscrire dans les autres groupes de supporters.

« Le message est clair : les abonnés Yankee sont les bienvenus au Vélodrome ! Après ce sera à eux de choisir s’ils souhaitent aller au MTP, aux Dodger’s, aux Fanatics ou aux amis de l’OM », a prévenu le responsable olympien.

Pas sûr que Michel Tonini y coprenne quelque chose.