OL - Mercato : Transfert de Fekir à Liverpool, Le Graët optimiste

Nabil Fekir, attaquant de l'OL et des Bleus.

Nabil Fekir a bel et bien passé la visite médicale préalable à son transfert à Liverpool, à Clairefontaine. La confirmation a été donnée par le président de la FFF. Mais la presse britannique évoque un souci physique de l’attaquant de l’OL qui bloquerait le transfert. Simple stratégie estime Noël Le Graët.

Le Graët est confiant pour le transfert de Fekir à Liverpool.

Comme annoncé par L’Équipe, Nabil Fekir a effectivement passé sa visite médicale à Clairefontaine, jeudi soir, en vue d’un son probable transfert à Liverpool. Cela a été autorisé par les responsables de la FFF.

Et c’est d’ailleurs le président de cette institution qui le confirme. « Il a passé sa visite médicale à Clairefontaine. Il y a quelque chose de logique, on l’a déjà fait pour d’autres », a admis Noël Le Graët dans des propos relayé par olympique-et-lyonnais.

Pourtant, le transfert de l’attaquant de l’Olympique Lyonnais et de l’Équipe de France n’est toujours pas acté par les Reds. Sur la question, les informations en provenance d’outre-Manche font cas d’un souci au genou droit de Fekir. Et à cause de cela, le club de la Mersey demanderait des tests plus approfondis à Liverpool, d'après les sources anglaises.

Mais selon le patron du football français, tout ça n’est qu’une stratégie qui a cours lors des négociations de transfert, pour faire baisser ou grimper le tarif des cibles. Sinon, le capitaine des Gones est confiant.

« Il était plutôt optimiste parce que la visite qu’il a passée arrivera à être positive. C’est toujours comme ça lorsqu’on discute d’un transfert : chacun essaie de monter son prix, de baisser son prix, quand il y a un petit bobo on veut le diminuer. Ça fait partie du jeu », a rassuré Le Graët.

« Nabil est en cours de négociations, je pense que ça se fera. J’ai passé un quart d’heure avec lui ce (samedi) matin, il est concerné par l’Équipe de France. Je l’ai trouvé dans un très bon esprit. Il ne m’a pas semblé perturbé », a poursuivi le boss de la FFF.