Équipe de France : Noël Le Graët refuse d’enterrer Adrien Rabiot

Noël Le Graët, président de la FFF.

Écarté du groupe des 23 Bleus pour la Coupe du Monde en Russie, Adrien Rabiot a envoyé un mail à Didier Deschamps de ne pas compter sur lui dans le contingent des onze réservistes de l’équipe de France. Depuis cette décision, le milieu de terrain du PSG est sous le feu des critiques. Noël Le Graët, le président de la FFF est revenu sur le cas du joueur de 23 ans.

Le Graët : « Rabiot ? C’est un grand joueur on ne peut pas le critiquer »

Lors d'une conférence de presse, avant le lancement du Mondial en Russie et l'entrée en lice de l'équipe de France contre l'Australie, samedi, Noël Le Graët est revenu sur l'affaire Adrien Rabiot. Le président de la Fédération française de football ne ferme pas la porte au milieu du Paris Saint-Germain, malgré son refus d'honorer son statut de suppléant dans la liste de Didier Deschamps.

« Adrien Rabiot a fait une faute tout seul, ce n'est pas l'équipe de France. C'est un grand joueur on ne peut pas le critiquer. Sa décision n'est pas bonne, mais ça n'enlève rien à son avenir. J'espère qu'il fera une bonne saison au PSG pour revenir compétitif dans les mois qui viennent », a déclaré le patron du football français. Le dirigeant a ensuite confirmé sa décision d’entendre le joueur avant de prendre une décision.

« Je le regrette, car j'aimais bien ce garçon. Il se conduisait bien quand il venait en Équipe de France après c'est vrai qu'il n'a pas fait des matchs exceptionnels, mais comme homme il ne s'est jamais mal comporté. Sa réaction est assez incompréhensible. Je l'appellerai après la Coupe du Monde au mois de septembre pour discuter avec lui et pour comprendre. Il ne mérite pas une punition éternelle.

Je considère cela comme une erreur de jeunesse pour le moment. En revanche s'il me dit moi le maillot bleu je m'en fiche ce sera alors autre chose et on prendra les dispositions qu'ils conviennent. Je crois que la déception était trop forte pour lui, il s'est puni tout seul », a rassuré Le Graët.