OM : Rudi Garcia file le secret de la gestion des stars

Rudi Garcia conseille d’être franc avec les stars et d’être à leur écoute

Dans une interview accordée à L’Equipe, Rudi Garcia a expliqué que pour gérer les stars sans risquer de se casser la dent, il fallait leur tenir un langage franc et leur montrer que leur avis comptait.

Rudi Garcia franc avec les stars et à leur écoute

Aux commandes du banc de l’Olympique de Marseille, Rudi Garcia gère au quotidien de grands joueurs comme Dimitri Payet et Steve Mandanda. Mais avant d’être nommé sur le banc olympien en octobre 2016, le technicien français avait géré d’autres grands joueurs, en la personne d’Eden Hazard au LOSC, de Francesco Totti et de Daniele de Rossi à l’AS Rome.

Le stratège phocéen révèle qu’il est parvenu à gérer tous ces grands joueurs en se montrant transparent avec eux et en leur prouvant que leur avis comptait pour la bonne marche de l’effectif.

« Hazard, Totti, Payet ? Je rajouterais Daniele de Rossi à l'AS Rome ou Steve Mandanda à l'OM aussi. Il faut être transparent avec eux dès le départ et leur dire ce que tu penses. C'est important », a d’abord expliqué le natif de Nemours avant d’ajouter : « Ensuite, il faut les impliquer dans la vie de l'équipe au-delà de leur performance personnelle. C'est bien de leur montrer que leur avis compte. Et il compte vraiment. »

Rudi Garcia a également déclaré qu’il fallait exprimer les choses telles qu’elles se présentaient. Il ne doit « pas y avoir de passe-droit » pour les stars de l’effectif et il faut les féliciter ou les critiquer selon le cas qui se présente.

« Il faut dire les choses quand c'est bien parce que cela fait toujours plaisir, mais aussi quand c'est mal. On peut progresser à tout âge et je le leur explique souvent », a conseillé l’ancien coach lillois.

Enfin, Rudi Garcia croit qu’une bonne gestion des stars tire tout le groupe vers le haut. « Si ça se passe bien avec eux, ça se passe généralement bien avec le reste du groupe. Il faut rester droit. Les grands joueurs ont plus d'ego que les autres mais c'est logique. Après, ce sont aussi des mecs intelligents et ils comprennent les choses », a-t-il estimé avant de conclure : « Je préfère gérer un vestiaire avec beaucoup d'ego et beaucoup de talent qu'avec moins d'ego et moins de qualité. »