Coupe du monde : Argentine, Da Fonseca allume Messi et Sampaoli

Omar Da Fonseca critique sévèrement Lionel Messi.

Omar Da Fonseca n’est as du tout tendre avec Lionel Messi qu’il accuse d’avoir fait venir ses amis en sélection d’Argentine dans cette Coupe du monde 2018. Il n’épargne pas le sélectionneur Jorge Sampaoli dont l’équipe n’aurait pas « d’organisation réelle ».

Da Fonseca accuse Messi et Sampaoli sur la débâche de l'Argentine.

Selon Omar Da Fonseca, la sélection de l’Argentine dans le Mondial 2018 est le regroupement de copains à Lionel Messi. Il confirme que le sélectionneur Jorge Sampaoli a convoqué ceux que la star du FC Barcelone voulait voir autour de lui en Russie. Le journaliste s’insurge ainsi contre les critères de sélection du technicien argentin de 58 ans.

« C’est un constat au niveau des critères de sélection pour jouer en équipe nationale. On a eu tellement de suspicions pour voir comment certains arrivaient à jouer. C'est révélateur : on voit beaucoup trop de joueurs sur lesquels tu te dis qu'ils n'ont même pas réalisé les performances nécessaires et qu'ils n'ont pas la carte de visite pour aspirer à évoluer à ce niveau ! », a fait remarquer le commentateur franco-argentin de beIN Sports à France Football.

À la question de savoir s’il avait des doutes sur les critères de sélections…, Da Fonseca a répondu : Oui ! Tagliafico a joué nulle part, Acuna est au Sporting, dans un football lent, pas très compétitif. Il n'a jamais réalisé une bonne prestation en équipe nationale, n'a jamais appartenu à un grand club ou disputé une grande compétition... Il y a une addition d'erreurs.

C'est à se demander comment ils s'y sont pris pour construire cette équipe et si le seul critère n'est pas qu'ils ont une affinité avec Messi ? Je crois que c'est vrai tout ça. Mais, dans une Coupe du monde, tu ne peux pas faire venir des amis, il faut faire venir les meilleurs ! C'est la base ».

L’Argentine avait été accrochée d'entrée de jeu par l’Islande (1-1), puis elle avait été laminée par la Croatie (3-0), lors de son deuxième match de poule. En attendant d’affronter le Nigéria lors de la 3e et dernière journée, l’Albiceleste est dernier du Groupe D avec un seul point (- 3). La faute au sélectionneur selon le confrère.

« Sampaoli, depuis un certain moment, c'est un vendeur de fumée. Hier (jeudi), il a fini par insulter les adversaires... Oui, il a voulu transmettre ce côté passionnel. Je veux bien comprendre la rage qu'on peut avoir, l'envie de vouloir tout casser. Mais on a toujours senti qu'il n'y avait pas d'organisation réelle avec lui. À partir du moment où il n'y a pas de ligne directrice, de convictions… », a commenté Omar Da Fonseca.