AS Rome - Mercato : Walter Sabatini critique le PSG pour Pastore

Walter Sabatini a critiqué la gestion du PSG avec Javier Pastore durant son séjour en Ligue 1.
Par JEAN-LUC D
Publié le 27 juin 2018 à 15:58 | mis à jour le 27 juin 2018 à 15:58
Résultats

Javier Pastore n’est plus un joueur du PSG. Depuis ce mardi, le milieu de terrain argentin s’est engagé pour les quatre prochaines années en faveur de l’AS Rome. Walter Sabatini, le directeur sportif de la Sampdoria, s’est prononcé sur le retour du Flaco en Italie avec une pique à l’endroit du club de la capitale.

Walter Sabatini sur Pastore : « Ils n'ont pas su le gérer là bas. »

« Le problème, c’est quand la concurrence n’est pas juste. Au PSG, il y avait beaucoup de joueurs, mais ceux qui jouaient étaient ceux qui devaient jouer. Les derniers qui arrivent jouent. (…) Je ne pouvais pas concurrencer Neymar. Le dernier entraîneur voulait que je joue à gauche. Je ne peux pas concurrencer Neymar, c’est un phénomène. Je viens à Rome pour me sentir important, peu importe la concurrence », a déclaré Javier Pastore, mardi après-midi, lors de sa conférence de presse de présentation à la Roma.

Et Walter Sabatini, qui a avoué avoir tenté de recruter le meneur de jeu de 29 ans en janvier dernier pour le compte de l'Inter Milan, donne raison au nouveau Romain sur la façon dont il a été géré au PSG.

« Pastore a un talent extraordinaire, il voit des choses que les autres ne voient pas. Lors du dernier mercato, j'ai tout fait pour l'emmener à l'Inter, sans succès. Je suis vraiment heureux de le voir à la Roma, car je n'ai vraiment pas apprécié son passage au PSG », a expliqué le dirigeant italien dans des propos rapportés par Premium Sport.

Avant d’ajouter : « Il a bien joué la première saison, mais après il a dû s'asseoir sur le banc et a été contraint à accepter un rôle de remplaçant qui ne lui sied pas. Ils n'ont pas su le gérer là bas. Pastore c'est un champion et j'espère qu'il renaitra à la Roma avec le coach Di Francesco. » Pour rappel, le désormais ex-Parisien a été transféré contre un chèque de 24,7 M€.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp