PSG : Le CUP fait une énorme promesse à Nasser Al-Khelaïfi

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG.

Récemment, une réunion a eu lieu entre le PSG et les membres du Collectif Ultra Paris (CUP) pour faire le bilan de l’exercice écoulé et préparer ensemble la saison prochaine. Nasser Al-Khelaïfi a reçu une énorme promesse de la part des responsables du puissant groupe de supporters parisiens.

Le CUP promet à Al-Khelaïfi de ne plus craquer de fumigènes au Parc

Cette saison, le Collectif Ultras Paris a fait parler de lui plusieurs fois et a attiré des sanctions au Paris Saint-Germain à cause de nombreux fumigènes allumés dans la Tribune Auteuil du Parc des Princes. Ce qui met le club de la capitale dans l’embarras, puisqu’il a permis le retour des Ultras, en plus d’amener des amendes à payer. Mais selon les informations de L’Équipe, le groupe de supporters parisiens s’est engagé à ne pas recommencer sur les trois premiers mois de la saison.

« En fin de semaine dernière s’est tenue une réunion entre le Paris-Saint-Germain et la direction du Collectif Ultras Paris (CUP). Lors de cet échange, le CUP a eu la confirmation que les abonnements pour ses membres resteraient attractifs et au même prix qu’en 2017-2018. Il a aussi obtenu la possibilité de peindre de nouvelles fresques dans le virage Auteuil, comme il en existait avant la mise en place du plan Leproux en 2010.

Mais le PSG a aussi profité de cette réunion pour rappeler à l’ordre le collectif en pointant ses dérives, notamment l’usage d’engins pyrotechniques, qui a coûté cher au club, plus de 300.000 euros d’amendes toutes compétitions confondues en 2017-2018. Le CUP s’est engagé à ne pas en allumer au moins pendant les trois premiers mois de la saison à venir », rapporte le quotidien sportif.

Une décision qui devrait réjouir le président Nasser Al-Khelaïfi et la direction parisienne, régulièrement dans le viseur des instances de la LFP à cause du comportement de leurs supporters. Surtout aussi que Noël Le Graët, le président de la FFF, a déjà prévenu les clubs français que les sanctions pour les fumigènes pourraient aller jusqu’au retrait de points à compter de la saison prochaine.