Mondial 2018 : Ras-le-bol de Neymar festival de moqueries pour ses simulations

Neymar et ses simulations lors du match face au Mexique

Neymar a crié son ras-le-bol après le match Brésil- Mexique (2-0) en 8es du mondial Russie 2018. Des moqueries les plus sophistiquées ont commencé à pousser sur le net et c'est la star du PSG qui est tourné en ridicule. Les Mexicains qui lui taillaient une réputation de « pleureuse » avant le match ont été servis, mais cela a quand même payé puisqu'ils sont sortis de la compétition par la star du Paris Saint-Germain.

Neymar, les Mexicains s'y attendaient

Les hostilités entre Neymar et les Mexicains ont été lancées avant même le début du match. Andrés Guardado, le joueur polyvalent de la sélection du Mexique, âgé de 31 ans, s’en était pris à Neymar en disant : « Nous connaissons tous Neymar, mais ce n’est pas à nous de juger, mais aux arbitres, à la FIFA. Maintenant qu’il y a l’assistance vidéo, ils doivent analyser son style de jeu et savoir comment le gérer. Nous savons qu’il aime exagérer les fautes, qu’il se jette beaucoup et c’est son style de jeu, mais la personne qui doit juger et stopper ça, c’est l’arbitre.»

Cette sortie qui renforçait les tensions autour de ce match a produit des effets sur la pelouse puisque les contacts entre brésilien et Mexicains étaient réguliers et parfois vicieux. Neymar par exemple s’est fait écraser le pied alors qu’il était déjà au sol pour une faute qu’il venait de subir. Neymar a exagérément réagi à coup de crampon sur son pied à un point qu’on aurait pu penser qu’il allait être amputé. Même s’il a remporté la partie en éliminant le Mexique, l’attaquant parisien a remué le couteau dans la plaie en revenant à la fin du match sur les fautes dont il a été victime.

Neymar "je souffre beaucoup"

La star du Brésil a déclaré à propos de ces fautes, 22 au total depuis le début du mondial : « C’est compliqué, c’est toujours comme ça pour moi, je souffre beaucoup, on m’a marché dessus en dehors du terrain, ce n’était pas très loyal, on ne peut pas faire ça, mais bon qu’est ce qu’on peut faire, ils ont beaucoup parlé, mais ils sont éliminés.»

Sur la toile, les internautes sont partagés sur le cas Neymar. Défendu par certains, il est clairement moqué par d’autres qui ne manquent pas d’imagination pour le faire passer pour un plongeur.