OM : Affaire Bedimo, Laurent Nicollin lance une pique à Eyraud

Henri Bedimo défendu par Laurent Nicollin

Henri Bedimo fait l’objet d’une procédure de licenciement de l’Olympique de Marseille pour avoir ouvert une académie à Douala en partenariat avec le Montpellier HSC. Le président Laurent Nicollin juge cette procédure abusive.

Laurent Nicollin vole à la rescousse de Henri Bedimo

Henri Bedimo n’était pas présent à la reprise de l’entraînement de l’OM, pas plus qu’il n’a été convoqué pour les matches amicaux contre Béziers (1-2) puis l’ASSE (0-1). On se serait mépris de croire que c’était la preuve indiscutable que Rudi Garcia l’avait coché en bonne place sur la liste des joueurs priés de plier bagage cet été alors que son contrat court encore jusqu’en juin 2019.

La véritable raison de ces absences est connue depuis hier. Henri Bedimo fait l’objet d’une procédure de licenciement pour avoir ouvert une académie de football à Douala, sa ville natale. Et ce en partenariat avec le Montpellier HSC, son ancien club avec lequel il a remporté le titre de Ligue 1 en 2012. Une académie ouverte avant même que l’international camerounais, alors libre de tout contrat avec l’OL, signe à l’été 2016 avec l’OM qui n’était pas ignorant de l’affaire.

Une situation qui a fait réagir Laurent Nicollin. Le président du Montpellier HSC s’offusque de cette procédure qu’il juge manifestement mesquine de la part de l’écurie phocéenne.

« Apparemment c’est le football moderne, le football d’entreprise. Maintenant, on cherche tous les moyens administratifs pour trouver des motifs de licenciement à l’encontre de gens qu’on ne veut plus », a d’abord déclaré le dirigeant héraultais dans L’Equipe avant de rappeler : « Quand le président de l’OM est parti en Afrique il y a un an et demi, Bedimo n’était pas convié. Sinon, le joueur l’aurait fait peut-être à l’OM, ce partenariat. C’est vraiment triste. »

Pour rappel, le latéral gauche de 34 ans n’a participé qu’à 24 matches avec le club olympien depuis la signature de son contrat.