AS Monaco : Podium, Jardim analyse le mercato de l’OL et de l’OM

Leonardo Jardim prévoit une concurrence très serrée entre Monégasques, Lyonnais et Marseillais pour le podium Publié le 01 août 2018 à 18:27

Leonardo Jardim a accordé une longue interview à Nice-Matin. L’occasion pour l’entraîneur de l’ AS Monaco d’analyser le recrutement estival monégasque et de prévoir une lutte très serrée avec l’Olympique Lyonnais et l’ Olympique de Marseille pour le podium la saison prochaine.

Leonardo Jardim vise le podium

L’AS Monaco est certainement le club français le plus actif du mercato estival. Il a déjà recruté 7 joueurs et en a vendu 5. Dire que ce n’est toutefois pas la fin des haricots parce qu’il reste encore un mois avant la fermeture du marché. Leonardo Jardim explique qu’il n’a rien à voir avec le recrutement et qu’il se contente de monter le meilleur système de jeu possible en vue du podium avec les joueurs mis à sa disposition par ses dirigeants.

« J'ai déjà parlé au directeur (sportif, Michael Emenalo) et à Vadim (Vasilyev, le vice-président). Ce sont eux qui décident des besoins. Je fais l'omelette avec les oeufs que j'ai. Comme chaque année. Le projet reste le podium mais je préfère attendre la fin du mois, la fin du mercato pour parler d'objectif précis », a déclaré le technicien portugais.

Leonardo Jardim redoute l’OL et l’OM pour le podium

Le saison dernière, la lutte pour le podium a été très rude entre Monégasques, Lyonnais et Marseillais. Pour la saison à venir, Leonardo Jardim prévoit une concurrence encore plus arrachée contre les deux Olympiques au recrutement plus affûté pour le podium.

« Nos adversaires sont plus costauds que les dernières années. On a connu un Lyon moyen, deux ou trois saisons où Marseille n'était pas aussi fort. Là, ces deux équipes sont au niveau avec un effectif de grande qualité. Ce sont des obstacles supplémentaires pour arriver sur le podium », a-t-il expliqué avant de conclure : « Voilà pourquoi ça pourrait être (la saison) la plus difficile. »

Il serait très difficile de dire que son analyse n'est pas pertinente.

Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp