Toulouse FC - Mercato : Bostock confiant pour ses débuts en Violet

John Bostock, milieu de terrain de Toulouse FC. Publié par ALEXIS le 03 août 2018 à 01:00

John Bostock a signé à Toulouse FC début juillet. Il a ainsi retrouvé son ancien entraineur au RC Lens, Alain Casanova. Un mois après son arrivée au club, le milieu de terrain est revenu sur son transfert de Bursaspor et sur la préparation estivale.

John Bostock, « je me sens bien, je progresse étape par étape ».

Ancien joueur du RC Lens entre l’été 2016 et janvier 2018 en Ligue 2, John Bostock avait rejoint Bursaspor en Turquie. Mais son aventure avec le club turc a tourné court, puisqu’au bout d’une demi-saison seulement, il est revenu en France.

Le joueur de 26 ans a en effet retrouvé son ex-coach chez les Sang et Or, Alain Casanova, dans le club de la Ville Rose. Il y a signé un contrat de trois saisons, le 5 juillet 2018. Après quasiment un mois de préparation, le néo-Toulousain est revenu sur son intégration et a fait le point sur son état physique et mental.

« Je me sens bien, je progresse étape par étape, et les sensations sont très bonnes. Lorsque je rentre dans le vestiaire, j’ai la sensation d’être au bon endroit, avec un staff à mon écoute et des coéquipiers qui tirent vraiment tous dans le même sens.

J’ai été très bien accueilli, et désormais je prends du plaisir à chaque entraînement. Je retrouve mes jambes au fur et à mesure, et c’est de bon augure pour les jours et semaines à venir », a rassuré Bostock.

« Nous avons eu un gros travail à réaliser, notamment dans l’assimilation des principes souhaités par le coach. Il a aussi fallu que nous apprenions à nous connaître sur et en dehors du terrain.

Nous nous entendons bien, nous n’avons pas eu de grosses blessures. Nous progressons petit à petit, mais nos premières fondations sont solides », a admis le Trinidadien, avant de revenir sur sa forme.

« Ma forme est bonne. J’ai terminé la saison passée sur une blessure. Il m’a donc fallu récupérer de celle-ci avant de pouvoir m’entraîner correctement. Logiquement, j’ai eu quelques séances de retard sur le groupe. Mais en travaillant sérieusement, j'ai récupéré progressivement mon retard. Aujourd'hui, mon corps est en forme, prêt à multiplier les efforts », a assuré John Bostock.

Afficher les commentaires