Toulouse FC : La Var, pour Gradel il « est difficile d’en dire du bien »

Max-Alain Gradel n’est pas un admirateur de la VAR Publié par Team Foot Sur 7 le 11 août 2018 à 18:45

Le Toulouse FC a été dynamité par l’Olympique de Marseille (0-4), au Vélodrome vendredi soir en ouverture de la 1ère journée de Ligue 1. Max-Alain Gradel ne se fait pas une belle opinion de la VAR qui a accordé un penalty aux Marseillais.

Max-Alain Gradel n’est pas emballé par la VAR

Le Toulouse FC espérait aller à la pause avec un 0-0 quand la VAR en a décidé autrement. En effet, une tête de Valère Germain semblait prendre le chemin des filets de Reynet quand elle a été déviée par une main d’Amian. Après que Luiz Gustavo eut signalé qu’il y avait eu main, l’arbitre a décidé de consulter la VAR.



Le milieu défensif brésilien de l’OM ne s’était pas trompé. L’arbitre accorde un penalty, transformé par Dimitri Payet au bout du bout du temps réglementaire de la première partie de jeu (45’). Marseillais et Toulousains s’en vont à la pause sur le score de 1-0 en faveur des locataires du Vélodrome.

Comme si ce penalty les avait assommés, Max-Alain Gradel et ses coéquipiers n’ont plus eu les jambes durant la seconde partie au terme de laquelle ils se sont écroulés 4-0. Pour l’attaquant toulousain, il est vraiment impossible d’aimer la VAR. « Bon, là, ça nous est très défavorable, alors c’est difficile d’en dire du bien », a commenté l’international ivoirien en fin de rencontre.

C’est vrai que rien n’a jamais fait l’unanimité sur terre…