OM - Toulouse FC (4-0) : Les Yankee font une déclaration

Les Yankee rejettent la responsabilité des altercations sur le CAOM
Par Loua Joel
Publié le 15 août 2018 à 02:30 | mis à jour le 15 août 2018 à 02:30
Résultats

Les Yankee étaient présents dans le Virage Nord du Vélodrome lors d’OM-Toulouse FC (4-0), vendredi soir en ouverture de la 1ère journée de Ligue 1. Ce groupe dissout a tenu à dire sa part de vérité sur les échauffourées survenues avec le Club des Amis de l’OM.

Les Yankee chargent le CAOM

Les Yankee étaient présents non pas en tant que groupe de supporters, mais seulement ceux d’entre eux qui avaient pu réintégrer d’autres groupes, comme le leur avait permis la direction olympienne. Ils se sont bagarrés avec les membres du Club des Amis de l’OM. Papah Elie a donné sa version des faits. Bien sûr qu’il s’est appliqué à innocenter les membres du CAOM. C’est naturel.

Il faudrait alors se féliciter de la démarche de Football Club de Marseille qui, après avoir recueilli la version de Papah Elie, s’est également adressé à Guillaume Barthélémy pour se faire une opinion équilibrée de la situation. Comme il fallait s’y attendre, le porte-parole des Yankee s’est également attelé à exempter les membres de son groupe en rejetant carrément la faute sur le CAOM.

« On va se rapprocher du président du CAOM pour savoir s’il confirme les mots de son capo ou s’ils sont simplement ceux d’un simple membre du groupe. Car il n’y a eu aucune violence et même avec les stadiers, à qui l’OM avait donné l’ordre de s’opposer à toute banderole Yankee, il y a eu quelques contacts mais rien de bien virulents. On a connu bien pire en Virage… On va également demander des comptes au CAOM sur le comportement général du capo qui annonce au micro en avant-match « Ici c’est chez nous et chez personne d’autres. » N’oublions pas non plus leur banderole « La passion avant le pognon » dont on ne sait pas trop à qui elle était adressée mais nous, on l’a pris pour nous. Pourquoi ils ont fait cette banderole ? Surtout qu’elle devait être déployée vers le Virage et non pas vers le terrain… Enfin il y a cette plateforme que nous avons créée et soudée de nos propres mains sur laquelle les capos du CAOM étaient. Lorsque Michel Tonini est parti les voir pour y monter et animer le virage, il lui a été répondu de manière assez vulgaire de déguerpir », a déclaré le responsable Yankee.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp