Monaco : Jardim révolté par les pronostics favorables à l’OM

Jardim refuse les pronostics en faveur de l’OM

L’AS Monaco recevra l’Olympique de Marseille ce dimanche en clôture de la 4e journée de Ligue 1. La plupart des pronostics donnent les Marseillais favoris. Ce qui surprend particulièrement Leonardo Jardim, entraîneur du club de la Principauté.

Leonardo Jardim ne comprend rien aux pronostics

C’est sans aucun doute le choc de la 4e journée de Ligue 1. Un match qui promet d’autant que cela est de coutume ces dernières années et qu’en plus les deux formations se sont particulièrement renforcées cette saison. Il faut toutefois rappeler que l’AS Monaco a souvent eu le dessus sur l’OM ses derniers saisons. A titre d’exemple, la douloureuse défaite de l’été dernier à Louis II (6-1) est encore vivace dans la mémoire de Rudi Garcia. Qui, du reste, n’a jamais battu Leonardo Jardim et les Monégasques depuis sa nomination aux commendes du banc marseillais.

Pourtant, les pronostiqueurs donnent les Olympiens favoris sur cette rencontre. Ce qui a le don de faire sortir le coach asémiste de ses gonds.

« Je ne comprends pas pourquoi tout le monde pense que nous sommes plus faibles », s’est étonné le technicien portugais en conférence de presse avant de rappeler : « Ces dernières années, nous avons fait de bons matches face à Marseille et nous avons gagné beaucoup de fois, je ne me souviens plus combien nous comptons de victoires sur les cinq dernières années. »

Leonardo Jardim ne comprend précisément pas comment cinq ans de domination des Monégasques sur les Olympiens ont pu inspirer aux pronostiqueurs autre chose d’une victoire de l’écurie phocéenne.

« Cette année, j’ai vu à la télé que la cote était favorable à Marseille. Je ne comprends pas. Ça fait cinq années que nous gagnons contre l’OM à la maison, mais les gens pensent autrement… », a insisté le technicien lusitanien avant de conclure : « Ce n’est pas une motivation supplémentaire, ça m’énerve, c’est juste une constatation par rapport aux faits. »

On saura l’ultime vérité sur la pelouse.