ASSE - Amiens SC : Pierre Ménès a donné son avis sur la VAR

Pierre Ménès, consultant de Canal+. Publié le 03 septembre 2018 à 12:07

À l’image de Jean-Louis Gasset et de certains joueurs de l’ASSE qui ont critiqué la VAR lors du match contre Amiens SC, Pierre Ménès a livré son opinion sur la vidéo assistance et les arbitres qui sont devant les écrans.

Pierre Ménès critique les arbitres qui sont derrière l'écran.

L’AS Saint-Étienne a été accroché par Amiens SC (0-0), lors de la 4e journée de ligue 1, dimanche au stade Geoffroy-Guichard. Un résultat qui n’est pas satisfaisant pour les Verts qui avaient à coeur de prendre le maximum de points à domicile.

Les trois points de la victoire ? En tout cas, l’équipe de Jean-Louis Gasset n’était pas loin de les empocher, mais elle semble avoir été un peu lésée par l’arbitrage. Justement, un arbitrage mis en cause par l’entraineur des Stéphanois.

« Nous marquons en première période : hors-jeu. Nous marquons après la mi-temps on me dit qu'il a poussé. Il y a une main, il n'y a pas pénalty. Il y a peut-être faute sur Beric, il n'y a toujours pas pénalty. Toutes les décisions dans la surface ont été contre nous. (...).

Tout le monde doit être arbitré de la même manière. La VAR était censée réduire des polémiques d'arbitrage. Il faudra en discuter », a dénoncé Gasset en conférence de presse. Pierre Ménès également y est allé de son commentaire sur son blog.

« Ce dimanche a commencé par un match bien triste à Geoffroy Guichard entre Saint-Étienne et Amiens. Les Verts avaient pourtant aligné une escouade offensive de qualité avec Cabella, Khazri, Diony et Salibur, mais ils n’ont jamais vraiment réussi à trouver la faille dans la défense adverse.

Le match a surtout fait parler de lui concernant l’utilisation de la vidéo. Elle a permis de refuser justement un but de Kolodziejczak, mais par contre, je ne comprends pas pourquoi les arbitres du pôle vidéo n’ont pas interpellé l’arbitre central au moment de la faute sur Robert Beric. Le défenseur ne touche absolument pas le ballon et Saint-Étienne aurait donc dû obtenir un penalty. On peut critiquer ou incriminer la vidéo, mais si les gens qui sont derrière ne s’en servent pas, c’est sûr que ça ne mènera jamais à rien », a écrit le consultant de Canal+.

Par ALEXIS

Facebook
Twitter
email
Whatsapp