PSG - Mercato : Lo Celso, Daniel Bravo demande des explications

Giovani Lo Celso a été prêté au Betis Séville avec option d’achat.

À la surprise générale, Giovani Lo Celso, l’un des meilleurs éléments d’Unai Emery la saison dernière, a été prié d’aller voir ailleurs. Le milieu de terrain argentin a donc rejoint le Betis Séville en prêt d’une année avec option d’achat. Ne comprenant rien à ce choix des dirigeants parisiens, Daniel Bravo, l’ex-Parisien (1989-1996), réclame des explications.

Daniel Bravo : « Lo Celso, c’est un vrai talent »

Recruté en 2016 et arrivé en janvier 2017, Giovani Lo Celso était l’une des grandes révélations de la Ligue 1 la saison dernière. Arrivé timidement , l’international argentin a su convaincre et s’imposer au sein de l’effectif du Paris Saint-Germain. Et alors que l’on attendait une confirmation cette année, l’ancien meneur de jeu de Rosario Central a été prêté avec option d’achat au Betis Séville.

Le nouvel entraîneur Thomas Tuchel n’étant pas vraiment rassuré sur son profil. Interrogé sur le départ du joueur de 22 ans, Daniel Bravo avoue ne rien comprendre au raisonnement des dirigeants parisiens.

« Des joueurs importants sont partis. Mais Lo Celso, je ne comprends pas. Je trouve que c'est un vrai talent. Après c'est le choix du PSG cela les regarde, mais il me semble que c'est un joueur polyvalent qui aurait pu, dans la mesure où Verratti a toujours des problèmes aux adducteurs, et que Thiago Motta a arrêté sa carrière, rendre de grands services à Paris », explique Bravo sur le plateau de BeIN Sports.

« Marquinhos au milieu, il rend service, mais ponctuellement. Je ne le vois pas jouer à ce poste, car le problème du PSG peut être lors dans la construction du jeu. Thiago Motta était un maître en la matière, mais lorsque tu mets un joueur comme Marquinhos à la relance il va être gêné aux entournures au milieu de terrain, car on n'a pas autant de faciliter pour relancer que lorsqu'on est derrière... Il y a des questions que je pose par rapport aux joueurs que l'on a laissé partir et au recrutement, car il y a des absences… », poursuit-il.

À noter que le Betis Séville pourra transférer définitivement Lo Celso en cas de qualification en Coupe européenne à l’issue de la saison, contre le paiement de 25 millions d’euros.