PSG : FPF, une première conclusion de l’enquête de l’UEFA dévoilée

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG.

À la surprise générale, l’enquête de l’UEFA sur le PSG dans le cadre du Fair-Play Financier (FPF) a été rouverte début juillet par la chambre des jugements de l'UEFA alors qu’une décision antérieure avait jugé les finances du club de la capitale conformes aux règles de l’institution. Une nouvelle tendance se dégagerait déjà dans ce dossier.

Le PSG a respecté l’objectif de ventes !

« Le partenariat avec Jordan, c’est bon pour le FPF ? Bien sûr, entre Nike et la marque Jordan, on parle de 100 M€. Des gens parlent sans connaître nos finances. C’est pour ça que je disais à tout le monde, ne vous inquiétez pas parce que nos revenus sont en train d’augmenter.

Nous avons encore beaucoup de choses à faire, bien sûr, mais la marque globale du PSG, avec Jordan, peut nous apporter beaucoup de revenus, déjà cette saison. On grandit, il y a un investissement et un plan », a déclaré Nasser Al-Khelaïfi dans les colonnes de Marca, en marge de la présentation du partenariat avec la marque Air Jordan.

Et ce vendredi après-midi, la radio RMC annonce que le Paris Saint-Germain a respecté les engagements pris envers l'UEFA, avec une balance positive d'environ 60 millions d'euros durant le mercato estival. Mais le média francilien précise que les juristes de l’instance européenne « vérifient actuellement certaines interprétations du règlement faites précédemment par les enquêteurs qui avaient décidé de classer le dossier parisien mi-juin. »

Une enquête qui pourrait durer encore plusieurs semaines puisque les experts, qui la mènent, ne sont pas réputés pour travailler dans la précipitation. « C’est un dossier très complexe, lié à la réévaluation des contrats de sponsoring qataris », explique une source interne de l'UEFA. D’où la joie affichée par le président parisien après la signature avec la marque Jordan.