OM : La galère commence déjà pour Clinton Njie

Clinton Njie déjà parti pour cirer éternellement le banc de touche

Il n’était pas présent pour la réception des Guingampais. Pas plus qu’il n’avait été du voyage à Monaco. S’il a pu sauver son salaire, Clinton Njie devrait se demander dès à présent s’il y parviendra pour ce qui est de son temps de jeu.

Clinton Njie dans les tribunes lors d’OM-EAG

L’Olympique de Marseille recevait l’En Avant Guingamp (4-0) dimanche soir en conclusion de la 5e journée de Ligue 1. Clinton Njie n’était présent ni sur la pelouse ni sur le banc de touche. L’international camerounais a été aperçu dans les tribunes du Vélodrome, comme un supporter ordinaire. C’est de cette position et en cette qualité qu’il a donc suivi ses coéquipiers faire leur fête aux Bretons. Steve Mandanda a également été aperçu dans les mêmes conditions.

Ce qui interpelle, c’est que l’ancien Lyonnais n’est pas blessé, à la différence du gardien qui est encore juste, voire qui achève sa convalescence. Est-ce donc le commencement de la galère pour Clinton Njie, sachant qu’il n’était déjà pas présent à Monaco ? Cela en a tout l’air.

C’est le lieu de rappeler que l’ex-ailier de Tottenham faisait bien partie des joueurs à dégraisser lors du mercato estival. Un dégraissage dont il avait même été le joueur qui en avait senti le souffle plus qu’aucun autre de ses colistiers (Tomas Hubocan, Aymen Abdennour…). Car il avait même fait le voyage au Portugal, où il avait malicieusement été recalé au stade de la visite médicale.

Il avait dit sa joie de réintégrer l’écurie phocéenne, tout comme Rudi Garcia se déclarait très heureux de le retrouver. Et pour flatter les âmes sensibles, mais également, mais surtout, le joueur lui-même, l’entraîneur marseillais n’avait alors pas hésité à l’aligner face aux Toulousains. Mais Clinton Njie ne doit plus espérer un statut de titulaire, ni même de remplaçant de rotation. Une implacable vérité qui s’imposera rapidement à tous…