Real Madrid : Cristiano Ronaldo, la douteuse raison de son expulsion

Cristiano Ronaldo Valence - Juventus conteste son carton rouge

Cristiano Ronaldo était de retour en Espagne hier sur le terrain du stade de Mestalla pour le match FC Valence - Juventus (0-2). La star portugaise a été expulsée 29 minutes après le coup d’envoi de la rencontre, une décision sévère d’autant plus que c’est l’arbitre additionnel qui donne l’information de sa supposée « grave faute » à l’arbitre central qui prend la décision.

L'injuste expulsion de Cristiano Ronaldo lors de Valence-Juventus

Cristiano Ronaldo espérait régaler face au FC Valence mercredi maintenant qu’il a retrouvé le chemin des filets avec son doublé du week-end face à Sassuolo (2-1). Il a plutôt vu rouge avant de sortir du terrain après seulement 29 minutes du coup d’envoi de ce match de Ligue des Champions. C’est l’arbitre additionnel qui donne l’information à l’allemand Felix Brych de renvoyer CR7 de la pelouse parce qu’il venait selon lui de se livrer à un grave fait de jeu.

L’attaquant portugais n’a pourtant rien fait de répréhensible qui puisse mériter cette lourde sanction, le premier carton rouge de ses 154 matches de Ligue des champions. Que s’est-il passé ? Ronaldo tente de dépasser Murillo alors en pleine course, mais les deux joueurs se touchent très légèrement. Celui du FC Valence se jette tout de suite au sol pour faire croire à une grosse faute de Cristiano Ronaldo. Le portugais tente de remuer les cheveux de son adversaire comme pour s’excuser, même s’il avait compris que ce dernier jouait la carte de l’exagération pour le faire sanctionner.

Cette scène se passe dans le dos de l’arbitre central qui est alors alerté par celui additionnel qui s’empresse de lui passer la curieuse consigne d’une grave faute qu’aurait commise l’ancien Madrilène. Le carton rouge sort de la poche de Felix Brych, totalement influencé par son collègue.

CR7 a beau contester la décision en affirmant qu’il n’a rien fait, il n’y avait plus rien à faire puisque la décision de son expulsion avait déjà été prise. Cette douteuse raison de l’expulsion de l’attaquant venu du Real Madrid n’a fort heureusement pas couté cher à la Juventus Turin qui s’est malgré tout imposé 0-2 face au FC Valence.

C’est Miralem Pjanic, à la 45’ et 51e minute du match qui a libéré les Turinois sur pénalty.