OL - Shakhtar (2-2) : Jean-Michel Aulas peste contre le huis clos

Le président de l'OL Jean-Michel Aulas.

Le président de l'OL Jean-Michel Aulas s’est présenté devant les médias, après le nul de son équipe (2-2) contre le Shakhtar Donetsk en Ligue des Champions. Le dirigeant français n’y est pas allé de main morte et a fustigé l’absence des supporters dans les tribunes en raison du huis clos infligé par l’UEFA.

Aulas : « j’ai mal vécu ce match à huis clos, car franchement, c’est une injustice ».

L’Olympique Lyonnais a frôlé une énorme désillusion hier mardi au Groupama Stadium. Le club rhodanien s’est fait surprendre par une redoutable équipe de Shakhtar Donetsk, qui excelle dans le recrutement de joueurs brésiliens.

« On avait affaire à une très très bonne équipe, avec des joueurs brésiliens très affûtés, comme si c’était l’équipe brésilienne », a déclaré Jean-Michel Aulas en zone mixte.

L’équipe ukrainienne va prendre l’avantage par deux fois grâce notamment à un doublé de Junior Moraes. Mené (2-0), l'OL va réagir et finalement se contenter d'un match nul (2-2). Un résultat qui lui permet de conserver la tête du F.

Par ailleurs, le président olympien a pesté contre la décision de l’UEFA. Pour lui, jouer ce match sans son public est injuste.

« Il y a évidemment une déception, car c’est un match que nous aurions pu remporter avec l’aide de notre public », a-t-il indiqué avant de poursuivre : « j’ai mal vécu ce match à huis clos, car franchement c’est une injustice. On a été sanctionné pour des faits qui se sont passés en dehors du stade (…) Quand on est en dehors du stade, c’est la police qui gère les problèmes de sécurité. Donc là on a été sanctionné injustement. », a-t-il fustigé.




Par Timothée
Publié le 03 octobre 2018 à 10:34 | mis à jour le 03 octobre 2018 à 10:34

Facebook
Twitter
email
Whatsapp