FC Nantes - Mercato : Halilhodzic prêt à affronter Waldemar Kita

Vahid Halilhodzic; nouveau coach du FC Nantes.

Vahid Halilhodzic, le nouvel entraineur du FC Nantes se dit prêt à travailler avec le très exigeant Waldemar Kita. Il espère bien que les responsabilités seront bien définies, afin d’éviter de rentrer en conflit avec le président du club.

Halilhodzic, « Kita est patron du club, moi je suis le patron du sportif ».

Waldemar Kita n’est pas du genre à se laisser dicter la loi par les entraineurs qu’il engage. Il n’hésite pas à intervenir, même dans ce qui relève du domaine du sportif, pour tenter de remettre de l’ordre. C’est en tout cas lui le grand patron. Vahid Halilhodzic le reconnait d’ailleurs. Mais, il avoue être préparé à travailler avec le boss des Canaris avec qui il a eu plusieurs contacts par le passé et cet été.

En effet, le franco-bosnien semble préciser qu’il a bien saisi les contours de sa future collaboration avec Kita avant de s’engager. « Avec le Président, j'ai déjà eu quelques contacts à plusieurs reprises, dont l'été passé. C'est un grand plaisir pour moi, de retourner au point de départ. C’est un petit peu de nostalgie, mais je viens avec grand plaisir », a déclaré Halilhodzic, ce jeudi lors de sa présentation officielle à la presse, avant de faire la précision suivante : « Kita est patron du club, moi je suis le patron du sportif. On va discuter ensemble, des responsabilités ».

Il faut souligner que l’instabilité à la tête de l’encadrement technique des Canaris est de nature à susciter quelques inquiétudes. En trois saisons, le club est à son 5e entraineur. Limogé à l’été 2016, Michel Der Zakarian avait été remplacé par René Girard, lui-même viré en décembre de la même année et remplacé par le portugais Sergio Conceiçao.

Ce dernier avait ensuite laissé sa place à Claudio Ranieri après son départ au FC Porto au terme de la saison 2016-2017. Mais après un seul exercice (2017-2018), le « Mister » italien est parti, favorisant ainsi la venue de Miguel Cardoso cet été.

Du coup, Vahid Halilhodzic a quelques appréhensions. « Peut-être qu’il y aura des conflits, peut-être pas, on ne sait jamais. Depuis des années on discute ensemble », a laissé entendre ce dernier.