OGC Nice : Patrick Vieira fâché contre ses attaquants à Toulouse

Patrick Vieira frustré par ses attaquants

Patrick Vieira n’est pas content de la prestation de ses attaquants à Toulouse vendredi (1-1), en match comptant pour la 9e journée de Ligue 1. Le technicien français a montré sa frustration après la rencontre sur laquelle il comptait pour remonter au classement où Nice n’arrive qu’à la 10e position.

Patrick Vieira frustré par le manque de réussite de ses attaquants

Face à Toulouse FC au Stadium Municipal, Patrick Vieira espérait se relancer après la défaite face 0-3 face au PSG. Malgré une nette domination, le Gym n’est pas parvenu à remporter le match. Le club aiglon dominait pourtant au score dès la 29e minute grâce au but du Tunisien Bassem Srarfi avant que Mathieu Dossevi n’égalise pour Toulouse.

Après, la partie fut difficile puisqu’aucun but ne sera marqué de part et d’autre. Réagissant après la rencontre, Patrick Vieira a déclaré : «Allan (Saint-Maximin) n'était peut-être pas en position de le mettre au fond. Il a vu Bassem (Srarfi) en meilleure position, mais Bassem n'a pas vu l'angle ouvert et il a peut-être cherché un autre attaquant (Maolida) en meilleure position. Je ne peux pas leur reprocher, mais ça manquait de conviction. Quand on regarde l'âge de ces trois éléments... Ils ont un peu manqué d'agressivité offensive et de conviction pour la mettre au fond.»

«Super Mario» n’a pas été plus prolifique lors de cette partie, ce qui a fait dire au coach « Il doit continuer à travailler, pour retrouver un niveau qui doit lui permettre d'aider l'équipe ». Patrick Vieira dépité a tout de même confié à propos de Mario Balotelli : « Je ne suis pas quelqu'un qui sanctionne les joueurs. On connait ses manques, il continue à bien travailler, ces quinze jours vont nous aider à améliorer son état et, à partir du moment où il sera bien, il jouera. On a besoin que nos joueurs offensifs mettent des occases au fond. Je ressens beaucoup de déception, car, ce match-là, on doit et on devait le gagner. Je suis énervé, déçu. Ce manque d'efficacité est devenu un peu habituel depuis début de saison.»