OM : Samba et Mercadal se clashent après la défaite au Vélodrome

Samba et Mercadal ont des avis différents sur la victoire de l’OM

L’Olympique de Marseille a battu le SM Caen (2-0) dimanche lors de la 9e journée de Ligue 1. Alors que Brice Samba explique cette victoire par des magouilles arbitrales en faveur des Marseillais, Fabien Mercadal pense que les Caennais ont perdu pour n’avoir pas su arrêter Luiz Gustavo et Florian Thauvin.

Fabien Mercadal pas d’accord avec l’argument de l’ « arbitrage maison » de Brice Samba

Par deux fois, Brice Samba est allé chercher le ballon au fond de ses filets lors du match OM-SM Caen dimanche après-midi. Une victoire que le gardien caennais a expliquée par l’ « arbitrage maison », entendez des combines arbitrales en faveur des Marseillais qui jouaient à domicile.

Un avis que ne partage pas son entraîneur. Pour Fabien Mercadal, il faut plutôt chercher les raisons de la victoire des Olympiens dans l’influence de deux Phocéens sur la pelouse : Luiz Gustavo et Florian Thauvin.

Le retour du Brésilien dans l’entrejeu a carrément fait déjouer les Malherbistes qui ont perdu la bataille du milieu. « Ce qui était compliqué, c'était de connaître l'équipe de Marseille. Gustavo au milieu, ça change beaucoup de choses, je trouve », a estimé l’ancien coach de Gap avant de détailler : « J'avais décidé d'inverser le milieu. Plutôt que de faire un milieu avec une pointe basse, j'avais décidé de garder Fajr dans le dos des milieux adverses pour jouer les transitions. On n'a pas été performant dans ce domaine. On n'a pas réussi à dépasser ce milieu, notamment Gustavo qui nous a mis beaucoup d'intensité. Je pense qu'on a perdu le match dans cette zone-là. »

Fabien Mercadal a ensuite expliqué que l’autre bourreau des Malherbistes s’appelait Florian Thauvin. Un ailier droit contre qui deux sentinelles chargées de le contrer caennais n’ont rien pu faire. « On avait mis deux milieux récupérateurs pour pouvoir gérer les entrées de Thauvin et pour protéger le jeune Armougom », a expliqué l’ancien réserviste marseillais (1991-1994) sur RMC Sport 1 avant d’avouer son regret de n’avoir pas renforcé ces deux sentinelles avec un troisième joueur : « J'aurais presque eu envie de mettre un droitier sur Thauvin. Je n'ai pas osé mais j'aurais peut-être dû tenter ça. »

Ce n’est pas sûr que de nombreux internautes, ainsi que Pierre Ménès qui a parlé du « VAR utilisé par des nuls », soient de l’avis de l’entraîneur… Enfin, grâce à cette victoire, le club phocéen (16 pts) est remonté sur le podium derrière le PSG (27pts) et le LOSC (19 pts) avant de s’en aller à la trêve.