OM - Mercato : Le président de la Roma répond à Rudi Garcia.

Rudi Garcia, entraîneur de l’OM.

Dans une interview accordée au Corriere dello Sport, Rudi Garcia est revenu sur les conditions de son licenciement à l’AS Rome au milieu de l’exercice 2015-2016, déplorant notamment la façon dont la séparation a été faite. James Pallotta, le patron de l’écurie italienne, a répondu à l’actuel coach de l’OM.

James Pallotta : « Avec Rudi Garcia, l’équipe dérivait ».

Alors que certaines rumeurs ont régulièrement expliqué que ses ennuis à l’AS Rome avaient commencé lorsqu'il avait remplacé Francesco Totti à la mi-temps d'un match contre la Juventus Turin, Rudi Garcia a battu en brèche cette thèse et dévoilé les coulisses de son limogeage.

« Je ne veux pas être vulgaire, mais je n'ai pas un meilleur mot : ce sont des conneries. Nous savons tous quand mes problèmes ont commencé à Rome. À la fin de ma deuxième saison, après le derby, qui a confirmé notre deuxième place, j'ai dit ce que je pensais de l'écart avec la Juventus, de l'impossibilité de remporter le Scudetto. Ensuite, c'était fini, ma route était tracée.

Mais je suis content que Francesco (Totti) ait dit exactement la même chose il y a quelques semaines. En France, un proverbe dit qu'il n'est pas bon d'avoir raison trop tôt », a expliqué le patron du banc de l’Olympique de Marseille.

Approché par le même journal transalpin, le président de la Roma a livré sa part de vérité dans ce dossier et assuré que Garcia n’était plus vraiment dans le coup au moment de son départ.

« Ce que je peux dire c’est qu’à la fin de la saison avec Spalletti (le remplaçant de Garcia), nous avons atteint la Ligue des Champions grâce à une série de 17 matchs sans défaites … J’aime beaucoup Rudi, j’ai beaucoup de respect pour lui. Même en France, il s’avère être un excellent entraîneur. Mais l’équipe dérivait, elle semblait perdue. Si je me souviens bien, nous n’avions pas gagné lors de nos dix derniers matchs avec lui… », a fait savoir James Pallotta.