Euro 2012 – OM - Bleus : Alou Diarra, la valeur sûre

Publié le 18 juin 2012 à 12:54

Sa sélection avait quelque peu fait jaser, certains lui auraient préféré un Rio Mavuba ou un Etienne Capoue, mais Alou Diarra a bien vite justifié la confiance accordée par Laurent Blanc. Auteur d’une saison en demi-teinte avec l’Olympique de Marseille, sa participation à l’Euro n’a pas fait l’ombre d’un doute dans l’esprit du sélectionneur, qui connaît bien son homme.

Profitant de la blessure de Yann M’Vila lors du dernier match de préparation contre l’Estonie, Alou Diarra a saisi cette aubaine pour s’imposer comme le patron du milieu de terrain tricolore. Pour preuve, son match énorme contre l’Angleterre, où il aura proposé un continuel impact physique face à des Anglais pourtant initiés en la matière. Et face à l’Ukraine, alors que M’Vila était rétabli, Laurent Blanc a préféré maintenir sa confiance au Marseillais, preuve que ses prestations lui ont quasiment assuré sa place aux côtés de Yohann Cabaye.

Ces performances de l’ancien Bordelais obligent Yann M’Vila à s’incliner et à accepter la concurrence : « Alou, on l'a beaucoup critiqué, mais moi aussi je joue numéro 6, et j'ai regardé beaucoup de ses matches avec Marseille. Il a fait des prestations très correctes. C'est quelqu'un de très important, avec une grande expérience. Comme il est très imposant et qu'il reste devant la défense, ça permet de bien se projeter vers l'avant. Sincèrement, je suis content pour lui. Si ça peut faire avancer l'équipe, tant mieux. »

Si Alou Diarra continue à impressionner de la sorte, ses performances pourraient en intéresser plus d’un, et il pourrait se transformer en poule aux œufs d’or pour l’Olympique de Marseille si sa valeur marchande venait à augmenter. Cet Euro donnerait donc l’occasion au milieu de terrain de rebondir dans un club plus ambitieux, mais seules les prestations à venir du Marseillais pourront apporter un élément de réponse à cette hypothèse.

Par Hakim Maludi

Facebook
Twitter
email
Whatsapp