Toulouse FC : Claude Lowitz tacle la gestion d'Olivier Sadran.

Olivier Sadran, président du Toulouse FC. Publié par Abraham Fabrice le 26 octobre 2018 à 14:11

Après 10 journées, le Toulouse FC occupe la 9e place du classement de Ligue 1. L’écurie du président Olivier Sadran n’est jamais parvenue à remporter le Championnat de France. Une réalité sur laquelle s’est prononcé l’ancien joueur du Téfécé, Claude Lowitz.

Claude Lowitz se prononce sur la gestion d'Olivier Sadran

Le podium de Ligue 1 semble parfois prédestiné à certaines écuries dès l’entame de la saison. Depuis 2002, seulement 7 clubs ont réussi à remporter le trophée du championnat français. Les équipes les plus régulières sont l’Olympique Lyonnais (2002-2008) et le PSG (2013 à 2016, et 2018). L’ex-footballeur professionnel Claude Lowitz, a analysé cette situation et trouve que le Toulouse FC ne manifeste pas de grandes aspirations .



Lors d’une interview accordée au site du MHSC, l’ancien défenseur français a exprimé son mécontentement vis-à-vis de la gestion de la direction du président Olivier Sadran.

« Au niveau du TFC, je pense que ce qui est important aujourd’hui, ce sont les hommes. Les hommes qui font les clubs. Quand on parle de Loulou Nicollin, quand on parle de Francis Borelli ou d'Aulas aujourd’hui, on parle de grands présidents qui ont pris des virages à 90 degrés pour essayer d’être un peu devins et faire en sorte qu’il y ait un réel projet de club ou de jeu à travers des entraîneurs compétents.

Je pense que c’est ça le problème de Toulouse. À Toulouse, je n’ai pas l’impression qu’il y a une réelle volonté de mettre en place certaines choses », a déclaré le natif de Figeac.

Ensuite, l’ex-joueur des Violets (1980-1984) a encouragé la formation entraînée par Alain Casanova à être plus ambitieuse. « Je pense que cela arrivera et qu’à un moment donné Toulouse va sortir de ce fond de tableau, ou milieu de tableau dans lequel le club est depuis quelques années pour jouer un rôle important dans le football français. Il faudrait à un moment donné qu’il y ait un réel combat pour gagner le championnat », a-t-il ajouté.