OL : Aulas ouvre la porte du Groupama Stadium aux fans de l’ASSE

Jean-Michel Aulas, président de l’OL.

La 14e journée de Ligue 1 va s’ouvrir le 23 novembre prochain avec le plus grand derby de France entre l’OL et l’ASSE sur la pelouse du Groupama Stadium. Et Jean-Michel Aulas, le président de la formation lyonnaise, se dit ouvert au déplacement des supporters stéphanois pour cette rencontre.

Aulas : « je ne m’y opposerai pas sur un plan personnel, mais »

« Depuis le 28 avril 2013, le peuple stéphanois ne s’est plus rendu en terre lyonnaise, ni à Gerland et encore moins au Parc OL. Cinq ans et demi d’interdiction pour le match le plus prestigieux du Championnat, car il marque l’opposition entre deux villes proches de 60 kilomètres, mais tellement opposées mentalement, historiquement, économiquement et sportivement.

En cas d’interdiction de déplacement, nous appellerons les supporters et amoureux des Verts à se rendre au derby, avec ou sans place », ont prévenu les groupes de supporter de l’AS Saint-Étienne. Interrogé sur le sujet, Jean-Michel Aulas assure ne pas être foncièrement opposé à l’entrée des fans stéphanois au Groupama Stadium.

« Ce sera au Préfet et au ministère de prendre la décision. On a vu samedi qu’un certain nombre de supporters stéphanois s’étaient joints à ceux de Bordeaux dans l’espace visiteurs au Groupama Stadium, j’ai pu lire aussi qu’il y avait certaines histoires liées aux banderoles… », a expliqué le président de l’Olympique Lyonnais dans les colonnes du journal Le Progrès.

« À la Ligue et à la FFF, beaucoup de choses sont reprochées aux supporters stéphanois sur l’usage des fumigènes, comme c’était encore le cas à Nîmes lors du match de championnat, a expliqué le président de l’OL. Je ne prends pas parti.

S’il y a la possibilité qu’ils viennent en étant très encadrés, je ne m’y opposerai pas sur un plan personnel, mais pour le moment ce ne sont pas les plus respectueux des règles ni des installations, et le handicap est double si en plus ils viennent perturber les groupes adverses, et notamment ceux de Lyon qui respectent ces règles », a ajouté l’homme d’affaires français.




Par JEAN-LUC D
Publié le 06 novembre 2018 à 03:55 | mis à jour le 06 novembre 2018 à 03:55

Facebook
Twitter
email
Whatsapp