PSG : ASSE, Caïazzo au secours de Paris sur le Fair- play financier

Bernard Caïazzo, président du Conseil de surveillance de l’ASSE. Publié par ALEXIS le 06 novembre 2018 à 13:59

Bernard Caïazzo a défendu le PSG attaqué sur le Fair play-financier. Selon le président du Conseil de surveillance de l’ASSE, le club de la capitale n’est pas tant avantagé que le révèle les Football Leaks.

Caïazzo ne comprend pas « comment le PSG est avantagé en payant 100 M€ de plus que les autres...».

Alors que les révélations dans la presse font échos combine sur la situation financière du Paris Saint-Germain, Bernard Caïazzo a volé au secours du club de la capitale. Selon les explications du dirigeant de l’AS Saint-Étienne, « Paris paie de charges patronales élevées à l'état français ».

« On ne peut pas empêcher un club, à un moment donné, qui met des moyens, de pouvoir gagner des trophées. Je vais vous donner un exemple assez frappant.

Est-ce que vous savez combien le Paris Saint-Germain paie de charges patronales à l'état français, de plus par exemple que Barcelone ou le Bayern de Munich ? C'est 100 M€ par an, sur deux ans, ça fait 200 M€ », a appris Caïazzo sur RMC.

« 200 M€, ça vous fait penser à quoi ? Ça vous fait penser à Neymar. Ça veut dire que lorsqu'on dit que le Paris Saint-Germain est avantagé, l'état du Qatar, etc... Il faut expliquer comment il est avantagé en payant 100 M€ de plus que les autres n'ont pas à payer.

On se rend bien compte que les arguments consistant à dire que le Qatar a mis 900 M€ très vite, oui, il a mis 900 M€, mais qui payent en France les hôpitaux, les écoles, etc... que le Real, le Barça, le Bayern ne paient pas », a martelé le responsable des Stéphanois, par ailleurs président du syndicat Première Ligue.

Afficher les commentaires