Bayern Munich : Racisme, les propos choquants de Jérôme Boateng

Jérôme Boateng revient sur son enfance compliquée. Publié par Jean-Marc le 09 novembre 2018 à 21:15

Né d’un père Ghanéen et d’une mère allemande, Jérôme Boateng affirme être toujours victime de raciste dans le pays dans lequel il a passé toute sa vie. Enfant, le défenseur bavarois a expliqué que certains parents lui crachaient au visage.

Jérôme Boateng veut protéger sa fille du racisme

Evoluant au Bayern Munich depuis juillet 2011, Jérôme Boateng a assuré dans une interview à Boa qu’il fait toujours l’objet d’insultes de la part de ses compatriotes. Le défenseur de 30 ans a expliqué que lorsqu’il s’échauffe en bordure du terrain, il entend souvent des cris de singes dans les tribunes, lui qui a joué tant de matchs avec la Mannschaft (76 sélections).

Il reçoit également des injures comme « casse-toi dans ton pays » ou encore « nègre de merde ». Le plus dramatique, c’est que le champion du monde 2014 a été aussi victime d’injures racistes dès son plus jeune âge. Selon Boateng, certains parents d’équipes averses lui ont craché dessus alors qu’il n’avait même pas encore 10 ans.

« Le père d'un joueur de l'équipe adverse est venu de notre côté, il n'a pas arrêté de me harceler pendant le match et il criait à son fils: le nègre de merde, achève-le. Au bout d'un moment, je me suis mis à pleurer », a expliqué celui qui vivait à Berlin à l’époque dans les colonnes du magazine lifestyle qu’il a lui-même fondé.

Titulaire incontestable dans le 11 de Niko Kovač, Jérôme Boateng a fait savoir qu’il ne laissera jamais sa fille allée à Berlin et dans l’est de l’Allemagne, hauts lieux du racisme.