OM - Mercato : Le remplaçant de Mitroglou et Germain déjà trouvé ?

L’option Njie envisagée pour remplacer Mitroglou et Germain

Kostas Mitroglou et Germain pourraient s’en aller de l’Olympique de Marseille cet hiver. Les recruteurs marseillais envisagent de les remplacer par une nouvelle recrue certes. Mais si cet oiseau rare n’est pas déniché, une option interne sera mise en avant.

Mitroglou et Germain remplacés par Clinton Njie ?

Kostas Mitroglou et Germain ont bénéficié d’une très grande patience des supporters marseillais. Ce que André-Pierre Gignac et Jean-Pierre Papin n’avaient pas reçu à leurs débuts sous les couleurs phocéennes. Mais malheureusement, cette patience n’a pas permis à ces deux attaquants attitrés de l’écurie olympienne de rectifier le tir. Pire, plus les supporters sont patients, moins ces deux joueurs sont performants. Même le soutien de Rudi Garcia ne leur a servi à rien.

Selon La Provence, le moment serait alors venu pour les responsables marseillais de plancher sur les cas Mitroglou et Germain. Ces deux joueurs pourraient même quitter la formation provençale en cas d’offre lors du mercato hivernal.

Mais il faudrait leur avoir d’abord trouvé un remplaçant. L’idéal serait bien sûr d’enrôler un top buteur, communément appelé « grand attaquant » par les recruteurs marseillais. Sauf que c’est connu que ce profil ne court pas les cellules de recrutement lors du marché hivernal. Autrement dit, il serait très difficile, voire impossible, pour les recruteurs olympiens de dénicher cette perle rare en janvier.

Alors, l’option Clinton Njie serait privilégiée. Ce qui paraît tout de même très étonnant quand on sait que l’international camerounais n’est avant-centre, mais ailier. Par ailleurs, l’ancien Lyonnais n’a jamais prouvé qu’il était un joueur du calibre à porter le secteur offensif d’un club de l’envergure et de l’ambition de l’OM. N’est pas que si sa pointe de vitesse est reconnue, le manque de finition de l’ex-Spur l’est tout autant ?

Si l’option Clinton Njie est vraiment envisagée pour remplacer Mitroglou et Germain, il faudrait alors croire que le club phocéen serait bien parti pour vivre une des saisons les plus compliquées de son histoire.