PSG - Mercato: UEFA, FPF, gros coup dur à venir pour Al-Khelaïfi

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG.

Nasser Al-Khelaïfi et le PSG sont encore très loin d’en avoir fini avec l’UEFA et le Fair-Play Financier. La chambre d’instruction de l’Instance de Contrôle Financier des Clubs (ICFC) va bientôt rendre ses conclusions concernant le réexamen en profondeur de l’enquête sur le club parisien. Et les nouvelles ne sont plutôt pas bonnes.

Al-Khelaïfi pourrait subir une nouvelle décote de son contrat avec QTA.

Nasser Al-Khelaïfi et la direction du Paris Saint-Germain pourraient vivre un autre mercato très compliqué dans les prochaines semaines ou mois à venir. En effet, d’après les révélations lâchées ce mercredi par le journal L’Equipe, la chambre d’instruction de l’ICFC réclamerait une nouvelle décote du contrat de sponsoring avec QTA.

Une première décote de ce même contrat avait déjà contraint le club de la capitale à vendre des joueurs (Javier Pastore, Yuri Berchiche, Lucas Moura, Jonathan Ikoné, Odsonne Édouard) pour renflouer ses caisses et entrer dans les clous du Fair-Play Financier. Ce qui fut fait sans réel danger.

Mais après une enveloppe étude du dossier, a chambre d’instruction souhaiterait cette décote de manière réotractive, qui passe de 100 M€ à 58 M€ pour la saison 2016-2017, ce qui ferait plonger dans le rouge les comptes des Rouge et Bleu pour deux années consécutives supplémentaires. Une situation qui pourrait aboutir à une exclusion d'un an en Coupe d'Europe, le PSG ayant déjà été sanctionné en 2014.

Sentant le coup venir, Nasser Al-Khelaïfi a déjà anticipé en saisissant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) dont la réponse va évidemment peser lourd dans l'avenir du club de la capitale, mais également du Fair-Play Financier.