PSG : Nasser Al-Khelaïfi déchire la convocation de la CNE.

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG.

Nasser Al-Khelaïfi a été convoqué par le Conseil National d’Éthique de la Fédération Française de Football suite aux révélations de Médiapart dans le cadre des Footballs Leaks. L’organe français veut entendre le président du PSG sur l’affaire du fichage ethnique utilisé dans son écurie pour les jeunes de son centre de formation entre 2013 et 2018. Mais l’homme d’affaires qatarien ne compte pas honorer cette convocation.

Nasser Al-Khelaïfi ne veut pas changer son agenda pour la CNE.

Convoqué par le Conseil National de l’Éthique de la FFF, Nasser Al-Khelaïfi ne devrait pas répondre à cette convocation. Mais comme il ne sera pas en France, le patron du Paris Saint-Germain ne pourra pas être entendu. D’après le journal L’Equipe, le Qatari n’entend pas modifier son agenda afin de rentrer en France et honorer cette convocation le vendredi.

C'est la première fois que le président du PSG est invité à s'exprimer au sujet des méthodes des recruteurs de son club révélées par Mediapart il y a deux semaines. Selon la teneur des discussions, le CNE peut renvoyer les protagonistes devant la commission de discipline de la LFP, qui pourrait décider de sanctions à l’encontre du club de la capitale.

Déjà sous la menace de sanctions judiciaires après l'ouverture d'une enquête pour discrimination par le parquet de Paris, le Champion de France s'expose également à la justice sportive. Jean-Claude Blanc, directeur général délégué du PSG, Marc Westerloppe, ancien responsable de la cellule recrutement du centre de formation hors Île-de-France de 2013 à 2018, et Olivier Letang, ancien directeur sportif, sont attendus au siège de la FFF à Paris vendredi 23 novembre pour y être entendu par le CNE.




Par JEAN-LUC D
Publié le 20 novembre 2018 à 12:00 | mis à jour le 20 novembre 2018 à 12:00

Facebook
Twitter
email
Whatsapp