ASSE: Interdiction des supporters, Paquet a une meilleure solution

Frédéric Paquet, Directeur général de l'ASSE.

Selon Frédéric Paquet, l’Interdiction des supporters aux matchs n’est pas la meilleure réponse aux violences ou fumigènes dans les stades. Le Directeur général de l'AS Saint-Étienne propose une table-ronde pour trouver des solutions plus appropriées et efficaces.

Paquet demande des discussions « plutôt que de continuer à durcir les sanctions ».

Malgré les fouilles à l’entrée des stades, des supporters arrivent toujours à passer entre les mailles des filets des forces de l’ordre avec des fumigènes à l’intérieur. Il faut donc songer à d’autres solutions pour empêcher cela.

Sinon, ces interdictions de déplacement et les huis clos infligés au public ne sont pas efficaces. Bien au contraire, ces décisions tuent le football et le spectacle qui va avec, selon Frédéric Paquet.

« L'ASSE fait son maximum pour appliquer la loi, mais il est impossible d’empêcher l'introduction de fumigènes dans un stade si un ou plusieurs individus ont décidé d'en craquer.

Lors de notre dernier déplacement à Paris, 80 policiers ont été mobilisés pour fouiller nos 300 supporters. Chaque supporter a été fouillé. Notre référent supporter et nos stadiers ont également été fouillés. Ce dispositif n’a pas dissuadé certains supporters d’en allumer.

Les fumigènes sont petits et en vente libre. Malgré tous nos efforts, nous manquons de moyens contre l'usage des engins pyrotechniques », a fait remarquer le dirigeant stéphanois en conférence de presse.

« Nous n’avons pas assez de forces de police pour assurer les fouilles et les dépôts de plainte aboutissent très rarement à des condamnations », a regretté Paquet ensuite, avant de proposer une table-ronde pour rechercher des solutions pérennes.

« Nous demandons donc que tous les acteurs se mettent autour d'une table pour trouver des solutions plutôt que de continuer à durcir les sanctions. Le football s'éloigne de plus en plus de ses supporters, qui en font pourtant partie intégrante. Il faut faire attention, car nous finirons par être tous perdants », a-t-il préconisé.

Pour rappel, le public stéphanois est interdit d'accès au Parc OL lors du derby contre l'OL, ce vendredi (21h)