OM - Mercato : Grand attaquant, la véritable solution trouvée en L1 ?

Emiliano Sala visé pour être le grand attaquant de l’OM

L’Olympique de Marseille aurait élevé la signature du grand attaquant au rang de priorité de son recrutement hivernal à venir. L’oiseau rare pourrait finalement être un joueur de Ligue 1, Emiliano Sala, buteur du FC Nantes.

Emiliano Sala, prochain grand attaquant de l’OM ?

Le dossier Emiliano Sala n’est pas inconnu dans les officines de recrutement de l’OM. Sauf qu’en plus de s'être heurtés à un Waldemar Kita dur en affaires, les recruteurs marseillais ne semblent jamais être allés au-delà d’un simple intérêt.

Mais cette fois, les lignes ont manifestement bougé. L’écurie phocéenne souffre des insuffisances craintes de Kostas Mitroglou et de Valère Germain, ses deux buteurs attitrés.

Pour les recruteurs olympiens, le moment serait donc venu d’attirer enfin un autre buteur, plus connu sous le nom de code grand attaquant. Une perle rare qui pourrait être Emiliano Sala du FC Nantes.

Mais L’Equipe prévient que les recruteurs marseillais ne sont pas les seules a être impressionnés par les 11 buts du Nantais cette saison, faisant de lui le co-meilleur buteur de Ligue 1 avec Kylian MBappé. Tout comme leurs homologues phocéens, les recruteurs eagles, cottagers, hammers et chinois sont également sous le charme du buteur argentin et voudraient l’attirer dès janvier.

« Cet hiver, Emiliano Sala ne manquera pas de sollicitations. Crystal Palace, dont l'intérêt est continu depuis la saison dernière, Fulham et West Ham sont venus aux renseignements. A ces contacts s'ajoutent un intérêt de la Chine mais difficile d'imaginer l'attaquant de Nantes emprunter cette voie », annonce en effet le quotidien sportif.

Une concurrence massive face à laquelle Waldemar Kita et son staff auraient un mal fou à conserver un joueur qui semble moins payé que sa véritable valeur et qui ne donne pas l’impression de vouloir prolonger. « Sala gagne moins de 50 000 euros mensuels, n'a pas prolongé et son contrat se termine dans 18 mois », souligne le média.

Pour l’OM, cette dernière information reviendrait à dire que les dirigeants canaris ne seraient plus la source des principales difficultés du dossier, mais bien cette concurrence massive…