OL : Jean-Michel Aulas répond sans retenu à Patrick Gonzalez

Jean-Michel Aulas relate tout ce qu'il a fait pour l'AS Saint-Priest.

Jean-Michel Aulas a été critiqué par son ancien partenaire Patrick Gonzalez. Comme il fallait s'y attendre, le président de l' OL ne s'est pas fait prier avant de lui répondre. Le patron de l’Olympique Lyonnais estime que son homologue plutôt une mémoire sélective.

Jean-Michel Aulas répond aux critiques de Patrick Gonzalez

Entre 2012 et 2014, l’Olympique Lyonnais avait tissé un partenariat avec l’AS Saint-Priest, évoluant en National 2 cette saison. À l’époque, cette formation d’échelon inférieure a permis aux Lyonnais de briller en Ligue 1. Nabil Fekir qui compte quatre buts et quatre passes décisives en 10 rencontres cette saison a été formé dans ce club.

Mais quatre ans après sa collaboration avec les Gones, Patrick Gonzalez affirme qu’à l’époque il ne recevait rien de l’OL, dont le président Jean-Michel Aulas n’a jamais effectué de visite d’amitié sur ses installations. « Avec Lyon, il n’y avait rien. Ils nous prenaient les jeunes sans même nous donner un ballon.

Humainement, les dirigeants stéphanois nous rendent visite régulièrement alors qu’on n’a jamais vu Jean-Michel Aulas ici. Et quand l’ASSE recrute un joueur, elle nous verse une compensation financière, ce n’est pas négligeable. Il faut faire vivre un club amateur », a expliqué le président de l’AS Saint-Priest.

Moins 48 heures après cette déclaration, Jean Michel-Aulas a contre-attaqué via un communiqué. « Le club regrette donc les propos, bien loin de toute réalité, tenus récemment par le Président de l’AS Saint Priest, Monsieur Gonzalez dont la mémoire sélective ne l’honore pas, et il se réjouit que les meilleurs joueurs de l’AS Saint Priest continuent de venir à l’OL.

L’été dernier, 9 jeunes de Saint Priest ont ainsi rejoint l’OL pendant que 2 seulement allaient à l’AS Saint-Étienne. L’Olympique Lyonnais rappelle par ailleurs qu’en mars dernier, l’AS Saint Priest était en quête d’un terrain pour disputer son 1/8ème de finale de Coupe Gambardella contre Marseille.

L’OL avait alors accepté de mettre gracieusement à sa disposition le terrain d’honneur du Groupama OL Training Center, démontrant ainsi que ses valeurs d’éthique étaient bien supérieures à ce qu’exprime aujourd’hui le Président Gonzalez. La rencontre s’était déroulée dans de parfaites conditions. Le Président Gonzalez était alors beaucoup moins critique envers l’OL ! », a écrit le club Rhodanien.