ASSE: Gasset explique l’élimination par Nîmes en Coupe de la Ligue

Jean-Louis Gasset déçu après l'élimination de l'ASSE en CDL. Publié le 28 novembre 2018 à 10:00

Jean-Louis Gasset a pointé l’inefficacité de son équipe contre Nîmes Olympique en Coupe de la Ligue. Éliminé par le club du Gard aux tirs au but, il explique pourquoi il avait décidé de faire tourner l’effectif de l’ASSE.

Jean-Louis Gasset, « c’est rageant de voir Nîmes égaliser à la dernière minute ».

Jean-Louis Gasset avait aligné le jeune William Saliba (17 ans) et l’indésirable Pierre-Yves Polomat en défense. Il avait également titularisé Robert Beric en manque de temps de jeu, en pointe de l’attaque, d’entrée de jeu contre Nîmes Olympique en 16e de finale de la Coupe de la Ligue.

Même si finalement, il avait fait entrer ses ténors : Ole Selnaes (30e), Rémy Cabella (61e) et Whabi Khazri (69e), l’AS Saint-Étienne a été éliminée aux tirs au but (4 t.a.b à 2). Béric avait pourtant donné l’avantage aux Verts en marquant (1-0, 81e), mais ils se sont fait rejoindre rapidement suite à l’égalisation de Denis Bouanga (1-1, 90e).

Gasset a été frustré par cette élimination au Stade des Costières. Il pointe le manque d’efficacité de ses joueurs qui se sont pourtant procuré des occasions nettes de but.

« En deuxième période, avec les changements, on a eu la mainmise sur le jeu, on a marqué un but et on a eu deux ou trois occasions de plier le match, mais on a toujours le même problème. Même avec quatre ou cinq joueurs offensifs, on ne réussit pas à faire la différence. On n'est donc pas à l'abri d'une égalisation... C’est rageant de voir Nîmes égaliser à la dernière minute », a déploré le coach des Stéphanois.

« J’avais décidé de faire tourner mon effectif pour donner du temps de jeu à certains joueurs, mais on a fait une première période catastrophique. Je sais que cela a été difficile pour les joueurs que j'ai alignés d'entrée. Ils avaient une pression énorme sur les épaules.

Ce sont de jeunes joueurs qui avaient la sensation de jouer le match de leur vie, mais je m'attendais à un peu plus de confiance de leur part. On a trop paniqué, trop dégagé. Finalement, on n'a pas joué en première période », a expliqué Gasset ensuite.

Et le technicien de 65 ans de finir par des regrets. « Le match se termine sur le même score qu'en championnat (1-1). Ensuite, les tirs au but, c'est la loterie. Nîmes a eu plus de sang-froid que nous », a-t-il soutenu.

Par ALEXIS