Toulouse FC : Gradel dévoile un aspect du match nul contre Dijon

Max-Alain Gradel, attaquant au Toulouse FC.

Max-Alain Gradel a permis au Toulouse FC d’éviter la défaite lors de la réception du Dijon FCO. Alors que son équipe était menée 2-0, le capitaine du TFC a dû se surpasser pour réduire le score à la 72e minute et par la suite délivrer une passe décisive à Aaron Leya Iseka à la 77e, permettant ainsi au Tef d’enregistrer le match nul.

Max-Alain Gradel : « l’entraîneur et le président ont utilisé les mots qu’il fallait »

Max-Alain Gradel et ses coéquipiers avaient plus que besoin de victoire lors de la réception du DFCO au Stadium de Toulouse. Cependant alors qu’ils étaient donnés pour favoris, les protégés d’Alain Casanova ont souffert pour éviter l’échec dans les 20 dernières minutes de la rencontre.

Même si le Téfécé n’est pas parvenu à arracher la victoire, le fait qu’il ait joué à 10 en raison du carton rouge de leur gardien et soit revenu au score (2-2) relève d’un exploit. Selon les statistiques du club, le Toulouse FC n'avait plus remonté un handicap de 2 buts de retard en étant en infériorité numérique depuis le 14 août 1993 et c’était face à l’AS Saint-Étienne (2-2).

En conférence de presse, Max-Alain Gradel a révélé que les encouragements du président Olivier Sadran et ceux de leur coach à la mi-temps ont donné suffisamment de force à l’équipe pour éviter la défaite.

« Vu la première mi-temps qu’on fait, on est assez intelligents pour comprendre qu’on était vraiment à côté. L’entraîneur et le président ont utilisé les mots qu’il fallait pour nous permettre de revenir dans ce match-là. Le plus important, c’est que le groupe les a très bien reçus et on a montré un bien meilleur visage en deuxième période », a déclaré l’attaquant de 31 ans.