Bordeaux - ASSE : Selnaes répond à Bedouet pour les jours de repos

Ole Selnaes, milieu de terrain de l'ASSE. Publié par ALEXIS le 04 décembre 2018 à 15:59

Ole Selnaes estime que les deux jours de repos en plus de l’ASSE comparativement à Bordeaux ne signifient rien. Les Bordelais pourraient bien être la dynamique de leur match nul de dimanche soir contre le PSG (2-2), contrairement aux Verts qui ont joué contre le FC Nantes (3-0) depuis vendredi dernier. Le joueur répondait ainsi à l’entraineur des Girondins qui a déploré que leur adversaire ait eu 48 heures de repos en plus, avant leur confrontation de ce mercredi soir, au Matmut Atlantique.

Ole Selnaes, « nous avions aussi enchaîné 2 matchs contre Nîmes et Nantes ».

Bordeaux reçoit Ole Selnaes et l’AS Saint-Étienne, mercredi (19h) lors de la 16e journée de Ligue 1. Mais Éric Bedouet s’est étonné que les Verts aient joué depuis vendredi et les Girondions le dimanche.

« Je ne comprends pas que l’ASSE ait joué vendredi, ils ne pouvaient pas jouer dimanche ? Ou au moins samedi soir ? », a interrogé le coach des Bordelais face à la presse, mettant ainsi en avant les 48 heures de repos de leur adversaire.

Le milieu relayeur stéphanois qui était également en conférence d’avant-match ce mardi, a rappelé que la semaine d’avant, qu'ils avaient enchaîné trois matchs en l’espace de 7 jours, respectivement contre l’OL (23 novembre), Nîmes (27 novembre) et le FC Nantes (le 30 novembre).

« Les Girondins ont joué dimanche, deux jours après nous, mais avant le match de Nantes, nous avions aussi enchaîné deux matchs rapidement, suite à notre déplacement à Nîmes en Coupe de la Ligue », a rétorqué Selnaes.

« Comme on l’a vu contre Nantes (battu 3-0 par Sainté, ndlr), le calendrier et les enchaînements de matchs ne veulent parfois rien dire. Ils (les bordelais) ont eu peut-être moins de repos que nous, mais ils compenseront par l’enthousiasme du match qu’ils ont fait contre Paris (2-2). Ça peut leur donner confiance. Ils joueront face à nous avec de bonnes sensations », a noté l’international norvégien.

Afficher les commentaires